Le canal de Panama dépasse ses prévisions

L’exercice fiscal 2018/2019, qui se termine le 30 septembre, du canal de Panama affiche un trafic record, bien au-delà des prévisions faites. Ce sont 442,1 Mt qui ont transité par les écluses du canal, soit une progression de 9,5%.

Quand l’autorité du canal de Panama a dressé ses premières prévisions budgétaires pour réaliser les travaux d’agrandissement, il était prévu une croissance modéré du trafic. Avec la clôture de l’exercice fiscal 2018/2019, ces prévisions ont été dépassées. La hausse du trafic au cours de l’année passée a été de 9,5% pour atteindre 442,1 Mt.

« Le canal de Panama dépasse nos prévisions, renforçant chaque fois l’importance de l’agrandissement de cette voie inter-océanique. Cette croissance est le fruit du travail de tous les collaborateurs du canal qui ont réalisé une année extraordinaire », a commenté l’administrateur du canal, Jorge Luis Quijano.

Une croissance de trafic qui tient principalement au trafics de GNL, GPL et conteneurs. Avec 159 Mt, les conteneurs demeurent le premier segment de ce canal avec presque 36% du volume total. Les résultats annoncés par l’autorité du canal de Panama soulignent que 112,6 Mt de marchandises conteneurisées ont emprunté les nouvelles écluses du canal. La seconde catégorie revient aux navires citernes avec un trafic de 130,3 Mt, en progression de 23,6%. Seul bémol dans ce lot de bonnes nouvelles, les trafics de navires vraquiers ont accusé une baisse de 6,8% à 73,7 Mt. Enfin, les navires rouliers sont sur la liste des flux en hausse avec une augmentation du volume transporté de 5,7% à 49,5 Mt.

L’analyse des trafics montre que les États-Unis demeurent le premier pays utilisateur. 62,8% des marchandises qui transitent par le canal ont pour origine ou destination ce pays. Les autres Nations à emprunter ce canal sont la Chine, le Chili, le Japon et le Mexique.

id tristique risus. ipsum dictum nec ultricies porta. diam efficitur. sem,