L’OCP paye 79 001 € pour libérer le Cherry Blossom

L’OCP (Office Chérifien des Phosphates) a payé 79 001€ pour libérer le Cherry-Blossom, navire saisi à Port Elizabeth depuis le 1er mai 2017.

La cargaison du Cherry-Blossom a été saisie sur demande du Front Polisario. La cour d’Afrique du sud a accepté la thèse du Front en juillet 2017. Selon un communiqué du groupe phosphatier marocain, “constatant l’incapacité de ce dernier à trouver, après huit mois, un acquéreur lui reconnaissant un quelconque droit sur la cargaison, l’armateur a introduit une requête sollicitant une vente judiciaire de celle-ci afin de libérer son navire“. La mise aux enchères de la cargaison n’a pas permis de vendre le produit. Dans ce contexte, l’OCP a pu récupérer la cargaison en payant les frais de l’adjudicateur judiciaire et l’a remis à son propriétaire, la société Phosboucraa, une filiale du groupe OCP, pour la somme de un dollar.

ut ipsum justo fringilla Donec commodo vulputate, Donec quis, dictum