Un nouvelle autoroute ferroviaire de Calais à Turin

Le 6 novembre, la ministre en charge des Transports, Elisabeth Borne, a inauguré une nouvelle autoroute ferroviaire entre le port de Calais et Orbassano, dans la banlieue de Turin.

Le port de Calais devient le point nodal septentrional des autoroutes ferroviaires. Après l’ouverture de la ligne entre Calais et Le Boulou, à la frontière franco-espagnoles, l’opérateur VIIA a ouvert, le 6 novembre une nouvelle liaison entre le port nordiste et Orbassano, dans la banlieue de Turin.

La ligne est exploitée par Fret SNCF, sur le parcours français et Mercitalia en Italie sur les 1150 km entre les deux villes. L’exploitation commerciale de la ligne a été confiée à VIIA, l’opérateur chargé de la commercialisation des autoroutes ferroviaires au sein du pôle, Transport ferroviaire et multimodal de marchandises (TFMM) de SNCF Logistics. Dès le démarrage de l’exploitation de la ligne, ce sont trois allers et retours hebdomadaire qui relieront Calais à Orbassano avec un temps de parcours estimé à 18h. Dans sa phase de vitesse de croisière, l’autoroute ferroviaire offrira deux allers et retours par jour. À Calais et à Orbassano, les terminaux ont été adapté pour recevoir ces trafics ferroviaires, ce qui a permis de lancer une nouvelle autoroute sans trop d’investissements, indiquent les initiateurs du projet.

Cette nouvelle ligne d’autoroute ferroviaire entre Calais et Turin Orbassano s’ajoute à la desserte déjà existante de l’Espagne. C’est la concrétisation des efforts des équipes de VIIA, mais aussi du Port de Calais et de Fret SNCF, et une excellente nouvelle pour le développement du transport de semi-remorques en mode non accompagné en Europe“, a indiqué Thierry Le Guilloux, président de VIIA.Pour la filiale de SNCF Logistics, cette autoroute constitue une nouvelle liaison à son réseau. À Calais, outre la ligne avec Orbassano, le port accueille aussi une autoroute le reliant au Boulou. Viia opère deux lignes depuis Bettembourg (Luxembourg) vers Sète, d’une part, et Le Boulou d’autre part. Enfin, une autoroute ferroviaire entre Aiton, proche de Chambéry et Orbassano. Au total, Viia annonce huit trains par jour chargés avec des remorques en France.

En 2017, VIIA a transporté 106 747 remorques, conteneurs et caisses mobiles. L’année 2018 aurait dû continuer sur une nouvelle croissance. Les mouvements sociaux du mois de juin devraient affecter les résultats du groupe.

risus dapibus dolor. Donec amet, consectetur quis,