Un port sec de 300 M$ en République Démocratique du Congo

Le coût des travaux de construction du port sec de situé à 70 kilomètres de Lubumbashi (Sud-est), s’élève à 300 M$, a annoncé Patient Sayiba Tambwe, directeur général de l’Office de gestion du fret multimodal (Ogefrem).

Patient Sayiba Tambwe a précisé que la durée de ces travaux est estimée à 36 mois. L’Ogefrem et la firme sud-africaine Rail and Road Africa (RRA) ont signé le 11 mai  à Lubumbashi un contrat de partenariat portant sur le financement, la construction, le développement, l’exploitation et la maintenance du port sec de Kasumbalesa.

L’Ogefrem intervient à hauteur de 49 % du financement, tandis que la société sudafricaine s’acquittera du solde de 51 % restant pour ce projet de « port sec de Kasumbalesa » qui sera connecté à au moins sept ports maritimes internationaux des pays de l’Afrique australe.

Ce port sec qui se situe aux confluents des organisations régionales tels que la SADC et le COMESA est appelé à jouer un rôle de pivot dans l’intégration régionale en Afrique australe. Beaucoup de retombées positives sont attendues de ce projet, notamment la création d’au moins 5 000 emplois directs et indirects.

commodo mattis libero ultricies id Lorem neque.