Un partenariat entre le gouvernement algérien et celui de Dubaï

Un accord de partenariat pour le développement des ports secs en Algérie par des sociétés de Dubaï a été signé en marge du salon international de l’agro-alimentaire de Dubaï.

Lors de son déplacement au salon Gulfood, à Dubaï, le ministre du commerce algérien, Saïd Djellab, a signé un accord de partenariat avec son homologue de Dubaï, Sultan Bin Saeed. Un accord qui prévoit la construction de ports secs en Algérie. « L’établissement de partenariats algéro-émiratis dans le domaine des infrastructures de base du secteur du commerce, à l’instar des ports secs, des plateformes de transit et des chaînes logistiques au Grand Sud, notamment à Tamanrasset et Tindouf, qui viendront s’ajouter à celles déjà réalisées par l’Algérie, est à même de faciliter l’accès des deux parties aux marchés des pays de l’Afrique de l’ouest qui comptent 350 millions de consommateurs », a souligné Saïd Djellaab. Pour le ministre émirati, l’investissement en Algérie ouvraient de larges perspectives aux deux parties, afin d’investir les marchés des continents européen et africain, vu la position stratégique de l’Algérie.

L’Algérie vit de grandes mutations économiques depuis près de deux décennies, a-t-il dit, ajoutant que le secteur privé est la  locomotive d’activation du programme du Gouvernement visant la diversification de l’économie et la recherche de nouvelles opportunités d’exportation M.Djellab a indiqué, dans ce sens, que la participation de l’Algérie dans ce salon regroupant les leaders mondiaux de l’industrie alimentaire constituait une véritable opportunité pour les exportateurs algériens afin de mettre en avant leurs capacités de production et leurs atouts en vue de concurrencer les plus grandes marques internationales, en proposant des produits de qualité et à des prix concurrentiels.

dapibus libero pulvinar leo amet, id,