La consolidation dans le transport maritime

Dans sa dernière note de synthèse, l’institut Isemar fait le point sur la consolidation dans le monde du transport maritime. Prenant un à un les différents secteurs de ce mode de transport, Paul Tourret, directeur de l’Isemar dresse un bilan et tire les conséquences de ce phénomène.

Les notes de synthèse d’Isemar sont connues pour la qualité de la réflexion. Paul Tourret, directeur de l’Isemar, s’est attaché à un travail de fond sur l’état du transport maritime. Dans la note de synthèse du mois de janvier, le transport maritime est examiné à la loupe. De la conteneurisation au monde des vracs secs en passant par le roulier et le pétrole, l’analyse de Paul Tourret montre que depuis « 2008 est devenu totalement ingérable alors que les investissements ont été lourds (navires, terminaux, outils productifs). La consolidation des industries maritimes est ainsi le produit d’une globalisation envisagée sous le sceau de l’excès (ambitions, navires, ports). Le nécessaire apurement des choses produit des entreprises géantes, sans doute adaptées à un monde de géants (groupes miniers et pétroliers, traders, industriels, distributeurs) ».

odio porta. sed sit consequat. justo ut