Ferroviaire : le port de Hambourg affiche une croissance de 7,7%

La massification ferroviaire est en marche dans le port de Hambourg. Avec une hausse de 7,7% de son trafic, le port hanséatique confirme la première place de ce mode de transport terrestre dans ses pré et post acheminements.

Le port de Hambourg réalise plus de la moitié de son trafic vers l’hinterland avec des modes de transport massifiés. Le premier d’entre eux reste le ferroviaire qui entre pour 48,2% des trafics en approche ou en expédition. Le fluvial atteint 10,2% de la répartition des flux quand le routier entre pour 41,4%.

Au cours du premier trimestre de 2019, le port de Hambourg voit la part du mode ferroviaire s’accroître de 7,7% avec un trafic total de 12,5 Mt. Un trafic qui s’est surtout marqué sur le trafic conteneurs, indique l’autorité portuaire. En effet, 690 000 EVP ont emprunté le train pour rejoindre ou quitter les quais du port hanséatique. Pour cette filière, la croissance a été de 13,6%. Une hausse que le port attribue à la mise en place de nouveaux services avec l’Amérique du nord, États-Unis, Canada et Mexique, et la mise en place de nouvelles navettes ferroviaires.

Cette performance environnementale est considérée, par le co-président de l’autorité de Hambourg, Axel Mattern, comme le résultat d’une coopération de tous les acteurs de la chaîne logistique dans l’utilisation des capacités existantes. « Le port de Hambourg est devenu le premier port ferroviaire européen. Avec la congestion routière et le souhait d’une chaîne logistique plus environnementale, dans les prochaines années, le ferroviaire devrait gagner en importance sur les corridors. Pour êtr ebien préparés face à la croissance du fret, il ne suffit pas que les port seuls investissent dans le développement, la modernisation et la digitalisation des infrastructures. Tant le réseau ferroviaire que les terminaux intérieurs doivent améliorer leurs capacités », a expliqué Axel Mattern lors d’une conférence de presse.

Chaque année ce sont quelques 46 Mt qui transitent sur le réseau ferroviaire du port. D’après les premières statistiques, 12% du trafic ferroviaire allemand entre ou sort du port de Hambourg. 200 trains utilisent les quelques 300 km de réseau ferroviaire du port. 5000 wagons doivent être quotidiennement assemblés soit dans des trains blocs soit individuellement. Le nombre d’opérateurs ferroviaires a augmenté au cours des dernières années pour atteindre aujourd’hui 150 sociétés. Au global, ces sociétés commercialisent 2100 services avec Hambourg, dont 200 navettes conteneurisées sur la Chine. Ces liaisons sino-européenne ferroviaires bénéficient d’un rapport coût/temps de transport qui leurs permettent d’avoir une pertinence sur certains flux. En effet, si l’avion est plus rapide et aussi plus cher, le maritime plus long et moins cher, le train propose une liaison en deux à trois semaines et offrent un taux de fret entre le maritime et l’aérien.

felis Phasellus amet, venenatis, id, justo porta. dolor commodo sed