L’automobile entre sur la Route de la Soie

Voulant profiter du système ferroviaire entre la Chine et l’Europe, le groupe allemand Mosolf a décidé de faire voyager une partie des voitures par ce mode de transport. La mise en service devrait intervenir dans le courant du second semestre de cette année.

Depuis plusieurs années, la Nouvelle Route de la Soie entre la Chine (Thème majeur du prochain Club des Ports du Crans Montana Forum) et plusieurs villes européennes a su démontrer de sa pertinence dans le fret. Après avoir fait voyager des ordinateurs, des biens manufacturés divers ce seront bientôt les voitures neuves qui emprunteront ce nouveau tracé ferroviaire. Le groupe allemand, basé à Kirchheim unter Teck, a annoncé le 28 mai, le lancement dans le courant du second semestre de cette année d’une liaison ferroviaire pour les automobiles entre Chengdu et la ville polonaise de Lodz. Déjà, cette ligne transporte régulièrement des ordinateurs du groupe Lenovo construit dans la ville chinoise.

Une première série de test est prévue dans les prochaines semaines avant un démarrage du service sur la fin de l’année. Le groupe allemand a signé les premiers contrats pour des sites d’exploitation en propre le long du trajet. De plus, l’entreprise de logistique automobile a créé sa propre filiale chinoise qui sera responsable des activités ferroviaires de l’entreprise sur la nouvelle ligne.

L’objectif du projet est de transporter des véhicules sur la ligne existante Chengdu-Euro Express Railway. Depuis 2013, la ligne relie la gare de Qingbaijiang à Chengdu à Lodz en Pologne. Elle traverse la frontière chinoise au col d’Alataw dans la province du Xinjiang, puis rejoint la Pologne via le Kazakhstan, la Russie et la République de Belarus. Le groupe Mosolf vient juste de poser la première pierre du nouveau service ferroviaire. Il a signé des accords pour la location de sites d’exploitation avec embranchement ferroviaire avec l’opérateur de terminal ferroviaire polonais Spedcont à Lodz, et avec le gouvernement populaire du district de Qingbaijiang à Chengdu.

Mosolf et le gouvernement populaire du district de Qingbaijiang à Chengdu posent la première pierre du transport de véhicules finis sur la liaison ferroviaire Lodz – Chengdu. ©Group Mosolf

Mosolf se chargera du transport routier et ferroviaire des véhicules ainsi que du chargement des véhicules dans les conteneurs avec son propre personnel et sur son propre site d’exploitation. Celui-ci sera directement relié au terminal ferroviaire de Spedcont à Lodz. Spedcont sera responsable de la manutention des conteneurs, y compris le chargement des conteneurs sur les wagons, ainsi que de la gestion des conteneurs vides. Des systèmes de racks spéciaux sont utilisés afin que les véhicules puissent être chargés de manière sûre et efficace dans les conteneurs. « Les clients bénéficieront d’un contrôle qualité sans faille, d’une liaison directe du terminal ferroviaire au site de chargement des conteneurs et de départs quotidiens sur cette ligne principale de la nouvelle Route de la Soie entre l’Europe et la Chine », a déclaré Jörg Mosolf, président directeur général du groupe Mosolf. « Nos investissements en terrains, installations, personnel et équipements permettront au Chengdu-Euro Express Railway de devenir la solution optimale pour les constructeurs automobiles européens qui exportent en Chine ».

 

dolor Donec sed Praesent nunc mattis ut