Le port fluvial de Brazzaville se dote de nouveaux équipements

Le 19 avril, les équipes du Terminal du bassin du Congo, à Brazzaville ont réceptionné deux nouvelles grues.

Après la rencontre entre l’envoyé spécial de l’Union européenne, Koen Vervaeke, et le président de la république de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, le président de la République a annoncé l’investissement dans de nouvelles grues au terminal fluvial de Brazzaville. L’annonce a rapidement été suivie d’effets puisqu’un mois plus tard, le terminal du Bassin du Congo, situé à Brazzaville, concédé au groupe Bolloré, a reçu quatre grues. Deux grues sont destinées au trafic de vracs. Deux autres ont une capacité de 40 t pour les trafics de conteneurs. « Ces grues ont été livrées avec tous les équipements. Elles nous permettront d’accélérer les cadences et de traiter des volumes croissants », nous a confié Philippe Labonne, vice président de Bolloré Transport & Logistics et président de Bolloré Ports.

Le port de Brazzaville offre un point nodal dans le corridor entre Pointe Noire vers la République Centre Africaine et la RDC. Il joue le rôle de port sec en arrière de Pointe Noire et permet de relier les régions voisines de la RDC, du nord de l’Angola et de l’est de la République du Congo. Port fluvial, Brazzaville est aussi relié par le rail à Pointe-Noire par le CFCO (Chemin de fer Congo Océan). Le seul handicap de ce port fluvial réside dans son faible tirant d’eau à deux mètres.

Praesent venenatis velit, consequat. tristique Praesent ut diam Phasellus nunc id,