Port de Ilo  : le nouveau corridor logistique portuaire vers la Bolivie

Avec la réception dans le port péruvien de Ilo du Ionic United, ce sont quelques 30  000  t de marchandises destinées au marché de la Bolivie qui ont transité par ce corridor.

Le 2 juillet, le Ionic United a accosté au port péruvien de Ilo avec 13  000  t de marchandises à destination de la Bolivie. Le navire a déchargé des tubes, des bigs bags de sulfate de soude, des bobines et des plaques d’acier et du matériel pour l’industrie du BTP. Les différents produits ont été acheminés vers le marché bolivien par une noria de 450 camions.
Le port péruvien de Ilo a été accrédité par l’autorité portuaire bolivienne au début de cette année. Lors d’une table ronde qui s’est déroulée au Pérou, le directeur général de l’APSB (Administration des services portuaires de Bolivie), David Sanchez Heredia a souligné que l’arrivée de ce navire permet de totaliser déjà un trafic de 30  000  t par le seul port péruvien depuis le début de l’année. «  Nous avons atteint la moitié de nos prévisions de trafic au travers de ce port  », a continué le directeur général. Bien plus, depuis la création de cette administration en 2015, le commerce extérieur bolivien a vu ses chiffres grimper fortement. «  L’arrivée de ce navire signifie une augmentation de 420% sur les six premiers mois de l’année  », a indiqué le directeur général de l’APSB. Pour le directeur général de l’administration bolivienne, l’arrivée de ces navires démontre du potentiel pour les ports péruviens du marché bolivien. La Bolivie s’est fixé un objectif d’augmenter son commerce extérieur de 20% à 30%.
L’administration bolivienne des services portuaires a négocié avec plusieurs ports de la région des accords pour disposer de quais. Ainsi, cette administration a conclu des accords avec le port de Ilo et Matarani au Pérou, Arica et Antofagasta au Chili, Nueva Palmira en Uruguay, Villeta au Paraguay et Rosario en Argentine. Le port de Ilo a reçu son approbation à constituer une porte d’entrée pour le marché bolivien cette année. Des réunions bilatérales sont en cours pour harmoniser les procédures douanières et les outils informatiques de dématérialisation pour la facilité du commerce international.

non dolor. massa ante. Donec ut tristique libero ut