Premiers coups de pioches sur la ligne ferroviaire entre les gisements de bauxite de Santou et le port de Boké

Le 29 mars, le président de la République de Guinée Conakry a inauguré les travaux sur la ligne ferroviaire qui reliera le gisement de la mine dans la région de Télémélé vers le port de Boké.

La nouvelle ligne ferroviaire entre les mines de la société SMB Winning et le port de Boké attestent de l’essor de ce mode de transport en Afrique de l’ouest. Le lancement de ces travaux est une étape importante tant pour le minier que le gouvernement. Le coût de cette infrastructure est estimé à 1,2 Md$. Cette voie sera exclusivement financée par les actionnaires de SMB Winning. La ligne ferroviaire reliera les gisements de Santou et Houda au terminal de Dapilon dans le port de Boké. « Avec le démarrage des travaux aujourd’hui, nous visons un début des opérations en 2022 », a précisé Frédéric Bouzigues, directeur général de la SMB.

Longue de 130 km, cette voie ferroviaire sera construite avec une équipe de projet comprenant 12 personnes. Elle comprendra de nombreux ouvrages dont trois tunnels. Si des entreprises étrangères participeront à la construction, le président de la République a assuré que plusieurs entreprises guinéennes seront associées à ce projet créant ainsi plusieurs milliers d’emplois, atteste le communiqué de la société SMB Winning.

« La construction de cette nouvelle voie ferrée témoigne de l’attractivité de la Guinée pour les investisseurs miniers. Les réformes menées par le gouvernement ont permis à des entreprises comme le Consortium SMB-Winning de se développer rapidement et de placer la Guinée dans le trio de tête des producteurs mondiaux de bauxite en quelques années», a déclaré M. Abdoulaye Magassouba, ministre des Mines et de la Géologie.

Le chargement des navires se réalise en mer directement depuis les barges dans le navire grâce à des grues flottantes. Les barges, d’une capacité de 8 000 t sont chargées au terminal fluvial de Dapilon. ©SMB-Winning

Dans un premier temps, cette ligne ferroviaire sera entièrement dédiée au transport de la bauxite pour le compte du consortium SMB Winning. Longue de 130 km, elle reliera les gisements de Santou et de Houda et les terminaux du port de Boké. Une fois arrivée dans le port de Boké, la bauxite sera déchargée au terminal fluvial de Dapilon. De là, elle sera rechargée dans des barges maritimes pour rejoindre le lieu de chargement des navires qui se fait directement par des grues flottantes.

En parallèle de la construction de la voie ferroviaire, le terminal de Dapilon va bénéficier d’investissements supplémentaires dans ses infrastructures afin de devenir une véritable terminal intermodal maritime et ferroviaire, alors que le Port de Boké a déjà été immatriculé au système mondial intégré de renseignements maritimes de l’Organisation maritime internationale en 2018 (voir notre article)

Dans une phase ultérieure, la voie de chemin de fer aura une fonction économique et sociale plus étendue. Elle pourra être utilisé par d’autres groupes miniers de la région. Elle devrait ensuite s’intégrer au schéma du réseau national guinéen ferroviaire pour devenir une voie de communication pour les passagers. En construisant cette voie ferroviaire, le groupe SMB Winning s’est engagé à participer au Projet d’intérêt national pour réaliser un corridor agricole. Sur plus de deux kilomètres de part et d’autre de la voie ferrée, des terrains sont réservés pour y développer des activités agricoles en collaboration avec l’Agence nationale de la promotion rurale et du conseil agricole.

Pour Sun Xiushun, commandant général du consortium SMB Winning, « la construction de ce nouveau chemin de fer sera un garant d’une exportation encore plus stable de la bauxite guinéenne sur le marché mondial. Ce projet va non seulement accroître les activités minières dans les régions de Houda et de Santou, mais aussi marquer le début d’un réseau ferroviaire moderne en Guinée, voire en Afrique de l’ouest.

pulvinar commodo accumsan neque. Donec mi, in at lectus ut