Manutention : Consolidation à Gênes et dé-consolidation à Rotterdam

Les places portuaires connaissent aussi des évolutions. Dans le sud, à Gênes, l’opérateur de manutention PSA (Port of Singapore Authority) rachète des parts pour consolider sa position alors qu’au nord, à Rotterdam, APM Terminals serait en négociation sur le terminal de la Maasvlakte 1.

Dès lors que le port s’affiche en progression, les places deviennent difficiles à prendre. Dans le premier port européen, Rotterdam, APM Terminals serait en négociation pour la cession de son terminal de la Maasvlakte 1. L’information dévoilée par Dynamar dans la dernière édition de sa newsletter pourrait s’expliquer par un repositionnement de l’opérateur dans son terminal de la Maasvlakte 2. Le consultant néerlandais ne va pas jusqu’à confirmer cette analyse mais il souligne que le terminal de la Maasvlakte 1, le Delta Terminal, offre une capacité annuelle de 3,25MEVP. Il possède 13 portiques dont cinq peuvent manutentionner des navires avec 23 rangées de conteneurs. Ce terminal dispose d’un linéaire de quai de 1600 m. Or le terminal de la Maasvlakte 2, entièrement automatisé, offre un linéaire de quai de 1500 m avec une extension possible sur 1300 m. L’automatisation pourrait avoir eu le dessus sur l’autre terminal, plus ancien.
Au sud, l’opération dans le port de Gênes est inverse. Les deux terminaux conteneurisés du port italien sont en partie sous la propriété de l’opérateur singapourien PSA (Port of Singapore Authority) et d’intérêts italiens. Alors que le port a souffert depuis l’automne 2018, en raison de l’écroulement d’un pont dans la ville qui rend l’accès au port plus difficile, PSA a annoncé vouloir renforcer sa position. Les deux terminaux conteneurs de Gênes sont le Voltri Terminal et le SECH. Le premier est déjà à 100% contrôlé par une filiale de PSA, Sinport. Le second terminal, le SECH, est détenu à 100% par la société Seber. Celle-ci est détenue à 40% par la filiale de PSA, Sinport, et 60% par un fond italien (GIP Infravia et Infracapital). La filiale de PSA, Sinport, pourrait reprendre la totalité du capital de Seber pour disposer à 100% des deux terminaux du port de Gênes. Présent à Venise, Port of Singapore Authority confirme sa position d’acteur majoritaire de la manutention dans les ports italiens.
APM Terminals qui se déferait d’un terminal, PSA qui consolide sa position, et dans le même temps, la filiale manutention de MSC, Terminal Investment Limited, serait en passe de prendre une participation dans le terminal de Liverpool 2. Une extension de ce terminal est à l’étude dans laquelle TIL pourrait s’imposer. Selon les explications de Dynamar, MSC se place parmi les premiers clients du port de l’ouest anglais avec des lignes sur la côte est des États-Unis, l’est du Canada, par l’Alliance 2M, et dans le trafic intra Europe au travers de sa filiale WEC Lines.

non porta. Curabitur suscipit Praesent et, libero tristique
Share via
Copy link
Powered by Social Snap