Montevideo : un nouveau terminal pour UPM

Le ministère uruguayen de l’habitation, de l’aménagement du territoire et de l’environnement a lancé une consultation publique pour l’attribution d’une zone du port de Montevideo à la société UPM.

Le 30 avril débutera une réunion publique pour l’attribution d’une zone du port de Montevideo. Seul le projet présenté par la société finlandaise UPM est en lice. Il s’agit de prévoir une usine pour de la cellulose de papier. Le projet présenté par UPM vise à créer une usine pour la production de pâte de cellulose à partir de bois d’eucalyptus, dans le centre de l’Uruguay, vers la ville de Durazno. L’usine d’UPM devrait produire à terme quelque 2,1 Mt.

Le terminal du port de Montevideo sera dédié à la réception, le stockage et le chargement de cellulose et de produits chimiques. L’installation de l’enterprise de UPM se fera sur le terminal C du port. Celui-ci sera agrandi de huit hectares dont quatre ont déjà été mis en service. Le port prévoit de construire six lignes ferroviaires pour relier le terminal. Parmi celles-ci deux seront dédiées au trafic avec l’usine d’UPM et le trafic de cellulose. Les quatre autres lignes ferroviaires seront utilisées pour des manœuvres, des trafics auxiliaires et les vracs liquides. Sur le terminal, neuf réservoirs seront construits pour la réception de produits chimiques. L’autorité prévoit en outre de réformer une partie des installations actuellement sur le site et de draguer les accès et le chenal vers le terminal.

Selon le journal Mundo Maritimo, ce seront quelques 30 camions par jour et plus de sept trains quotidiens seront réceptionnés sur le terminal. Six trains seront chargés de cellulose et le septième de produits chimiques. Le journal maritime uruguayen précise que le terminal employera 100 personnes par mois dans un premier temps pour monter à 220 salariés par mois dans sa phase opérationnelle finale. Quant à l’impact environnemental de ce terminal, le journal et le ministère uruguayen affirment que le risque est mineur.

quis Lorem dapibus mattis amet, vulputate, venenatis Sed sem, at libero.