Bibliographie: Réflexions sur la force de travail dans les milieux portuaires et péri-portuaires

Édité par les Éditions EMS, le nouvel ouvrage de la Fondation Sefacil, dirigé par Alexis B. N’Guessan et Akou Loba donne un aperçu sur les différents métiers du monde portuaire mais aussi ceux qui se développent autour du port en Afrique sub saharienne.

Dans sa préface, Yan Alix, délégué général de la Fondation Sefacil, rappelle que les « territoires magnétisent en quelque sorte les espoirs de trouver un emploi, que ce soit dans un secteur informel toujours incontournable ou, de manière nettement plus structurante, un « vrai » emploi dans uen autorité publique liée au transport ou à la logistique ». L’ouvrage se divise en trois parties avec la première sur la typologie et l’organisation des entreprises et activités économiques dans les milieux portuaires. Des exemples à Lomé, Cotonou, Abidjan ou encore Port Gentil donnent une première approche des différentes organisations rencontrées dans la région.

La seconde partie de l’ouvrage aborde les profils socio-économiques et les identités sociales des travailleurs en milieux portuaire et péri-portuaire. La sociologie de la profession de dockers en Afrique de l’ouest et à Livourne, la mobilité des travailleurs mais aussi le stationnement des routiers au port d’Abidjan y sont largement expliqués.

Enfin, dans la troisième partie, les différents auteurs donnent un aperçu de la responsabilité des activités économiques dans la dégradation de l’environnement et des écosystèmes en milieu portuaire et péri-portuaire. La gestion des pneus usagés à Cotonou, les effets du trafic portuaire sur les berges lagunaires mais aussi la controverse sur les poussières métalliques et la manutention du vrac solide dans le port de Québec.

Au final, un ouvrage complet réalisé par des professeurs des universités d’Afrique, d’Europe et d’Amérique du nord.

tristique mi, quis massa justo id libero.