AP Moller confirme son engagement en Afrique

Le 28 janvier, AP Moller Capital a pris une participation de 43% dans Arise Ports & Logistics confirmant par la même la volonté du groupe danois de s’investir plus en avant dans le monde logistique en Afrique.

La logistique portuaire en Afrique se consolide. Arise P&L (Arise Ports & Logistics), opérateur portuaire détenu en partie par le groupe singapourien Olam International, vient de voir un nouvel arrivant à son capital en la société de AP Moller. AP Moller Capital est un fonds d’investissement appartenant au groupe AP Moller, comme Mærsk Line et APM Terminals, dont l’objectif est d’investir dans des infrastructures combinant des risques mesurés, un retour sur investissement et un impact social positif pour les populations locales.
En entrant au capital d’Arise P&L, AP Moller Capital confirme la position du groupe danois dans sa volonté d’implantation en Afrique. La société danoise obtiendra 43% du capital. Le solde, soit 57%, sera détenu par Olam International à hauteur de 31% et Africa Finance Corporation pour 26%.
Le 20 janvier, Olam International a annoncé la division de ses différentes structures en Afrique au sein de trois sociétés. Arise Ports & Logistics qui gère les infrastructures portuaires du groupe au Gabon (port minéralier et de conteneurs à Owendo), en Côte d’Ivoire (terminal vraquier de San Pedro) et en Mauritanie (Nouakchott). La seconde société, Arise IIP, Integrated Industrial Plaform, qui gère la zone économique de Nkok au Gabon, et Arise Infrastructure Services en charge de développer des infrastructures de services. Le groupe Arise a déjà cédé 10% de son capital de la société à son partenaire historique, Africa Finance Corporation, qui finance le développement d’infrastructures en Afrique de l’ouest. Une opération qui a été menée en décembre 2019 et qui a permis au groupe Olam International de disposer de plus de liquidités.
En offrant un ticket d’entrée dans la société à AP Moller Capital, Olam International va toucher environ 12M$. Le principal actionnaire de Arise P&L deviendra donc le groupe AP Moller Capital. Pour le P-d-g d’Olam, Gagan Gupta, « ce partenariat permettra d’investir davantage dans ses activités à travers le continent. » Le groupe explique aussi qu’au travers de ce partenariat, APMC interviendra comme co-gestionnaire et co-propriétaire d’Arise P&L, tandis qu’Africa Finance Corporation se fixe comme objectif le développement des plates-formes industrielles.
Sans être grand clerc, il se lit facilement entre les lignes que Olam tend à se dégager des opérations des ports au Gabon et confie au fonds d’investissement de AP Moller le soin de gérer les actifs. Une opération qui intervient dans un moment de réorganisation dans le Landerneau portuaire gabonais. La fusion entre l’Oprag et le Conseil gabonais des chargeurs doit déboucher sur une nouvelle gouvernance dans les prochains mois. Olam, qui dispose du terminal conteneurs d’Owendo à Libreville, semble vouloir s’effacer au profit d’APMC. Olam a pris de l’importance dans le port d’Owendo quand Necotrans a jeté l’éponge en 2014 en remportant la concession du port. Avec l’entrée de APMC dans Arise P&L, la réorganisation de l’Oprag et du Conseil gabonais des chargeurs, et la politique portuaire du nouveau gouvernement gabonais pourrait déboucher dans les prochains mois, selon les analystes, à une redistribution de grande ampleur des concessions portuaires du pays.

Nullam dictum odio vulputate, vel, venenatis elementum quis, commodo Praesent Phasellus
Share via
Copy link
Powered by Social Snap