Port d’Abidjan : un trafic de 25 Mt en 2019

Lors de la cérémonie des vœux le directeur général, Hien Yacouba Sié, a annoncé une année 2019 réussie avec un trafic de 25 Mt, en progression de 7%. Dans le même temps, le port ivoirien a renouvelé la concession du terminal roulier.

Le Port autonome d’Abidjan peut être fier de l’année passée. Avec un trafic de 25, 8 Mt sur ses quais, il affiche une progression de 6,8% par rapport au trafic de 2018. Une fierté que le directeur général du PAA a partagé avec les salariés du port lors de la cérémonie des vœux qui s’est déroulée dans le port le 9 janvier. « C’est la première fois que le trafic du port d’Abidjan passe la barre symbolique des 25 Mt et avoisine 26 Mt. » Sur les cinq dernières années, le port ivoirien a vu ses trafics augmenter de 17,8% passant de 21,9 à 25,8 Mt. Le détail par courants de trafic n’est pas encore disponible.
Cette performance du trafic global tient aux différents travaux réalisés par le port et les acteurs privés, a continué le directeur général du PAA. En 2019, le port a terminé les travaux d’approfondissement du chenal d’accès, le canal de Vridi. Un ouvrage inauguré dès le 21 février par le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly. Désormais le port peut accueillir des navires de 350 m avec un tirant d’eau de 16 m ; lui permettant d’accueillir des navires pouvant aller jusqu’à une capacité de 10 000 EVP. Par ailleurs, les travaux du deuxième terminal à conteneurs du port sont finalisés pour ceux relevant de l’autorité portuaire. Ce terminal a été concédé à un consortium formé par Bolloré et APM Terminals. Les concessionnaires travaillent actuellement sur les aménagements de ce nouveau terminal. Il permettra au port de disposer d’une plus grande capacité pour le trafic conteneurisé.

La convention de concession du terminal roulier d’Abidjan a été renouvelé lors d’une cérémonie le 15 janvier. ©PAA

L’année 2020 devrait être aussi riche en évènements. Le port est actuellement en cours de réalisation d’un terminal minéralier capable d’accueillir des navires pouvant aller jusqu’à 13 m de tirant d’eau. Les deux quais concernés par ces travaux, les quais 13 et 14, ont déjà été approfondis. Le port doit encore procéder aux aménagements de la zone de stockage de neuf hectares.Ce terminal sera aussi destiné à l’installation d’un terminal céréalier avec des bandes transporteuses.
Le 15 janvier, le directeur général du PAA a signé avec le groupe Terra le renouvellement de la concession du terminal roulier du port. Une nouvelle convention qui prévoit notamment l’investissement par les différents partenaires de Terra d’investir 20 M€. Terra, manutentionnaire du terminal roulier, regroupe plusieurs opérateurs de renom international à l’image de Bolloré et Grimaldi ainsi que des opérateurs locaux.

commodo adipiscing tempus elementum venenatis, suscipit justo nunc