Rail Logistics Europe reprend le service ferroviaire entre Perpignan et Rungis

Le 23 septembre, la DGITM a nommé Rail Logistics Europe, filiale de Fret SNCF, pour assurer la ligne entre Perpignan et Rungis. Elle sera assurée avec des wagons de Ermewa et de Lohr.

Après l’arrêt de la ligne entre Perpignan et Rungis en 2019, faute de clients et en raison d’une fiabilité peu sûre, la DGITM (Direction générale des infrastructures, et du transport maritime) a lancé un nouvel appel à manifestation d’intérêt pour relancer cette ligne ferroviaire entre les ports d’Occitanie et l’Ile de France. Le 23 septembre, Rail Logistics Europe a été choisi pour reprendre cette ligne.

Deux services d’Occitanie vers l’Île de France

Rail Logistics Europe (RLE) regroupe l’ensemble des activités fret et logistique ferroviaire du groupe SNCF. RLE, Fret SNCF et VIIA ont proposé deux services pour relier les ports d’Occitanie à ceux d’Île de France. Le nouvel opérateur prévoit un service entre Perpignan et Rungis à raison de cinq liaisons hebdomadaires avec un départ du sud de la France à 16h30 pour une arrivée le lendemain à 3h30. Cette liaison sera assurée par des wagons réfrigérés. L’opérateur ferroviaire vise notamment les trafics de fruits et légumes depuis le deuxième marché d’intérêt national français et Port Vendres. Ce service devrait démarrer avant la fin du mois d’octobre assure RLE.

Pour la ligne entre Perpignan et Rungis, RLE prévoit d’affréter des wagons frigorifiques auprès d’Ermewa. Ceux-ci ont fait l’objet d’une rénovation « afin de garantir la fiabilité », indique un texte de la SNCF. Chaque wagon disposera d’une capacité de 38 palettes, soit l’équivalent de un camion et demi.

Du Boulou à Gennevilliers

Le second service reliera le poste frontière du Boulou, entre la France et l’Espagne, avec le site de Gennevilliers de Haropa Port. Le marché visé par ce service concerne des marchandises générales. Il sera assuré à raison de trois rotations par semaine avant la fin de l’année. Cette fréquence sera doublée en avril 2022 à six allers et retours hebdomadaires.

La ligne d’Occitanie vers Gennevilliers utilisera des wagons de Lohr Industries permettant de charger des remorques. Le recours à ces wagons offre l’avantage de charger et décharger les remorques sur des terminaux spécialisés rapidement.

Passer le mode ferroviaire de 9% à 18%

L’activation de ces services ferroviaires interviennent pendant l’année du rail, instituée par la Commission européenne. Elles s’inscrivent dans la stratégie du gouvernement de faire passer la part du mode ferroviaire actuellement à 9% à 18% à l’horizon 2030. Quant à la fiabilité du service, elle dépend d’une aprt des équipements mis en place mais aussi de la qualité du service assuré par l’opérateur ferroviaire national.