Dunkerque renforce sa vocation de port fruitier

Le 2 août, une nouvelle ligne opérée par Seatrade reliera le port de Dunkerque au Équateur, Pérou et Surinam. Avec les lignes de CMA CGM sur les Antilles, Dunkerque devient un spécialiste du trafic fruitier.

Le Grand port maritime de Dunkerque confirme sa position de port spécialiste des trafics fruitiers. Déjà, le port du nord a maintenu les trafics de bananes en provenance des Antilles françaises depuis quelques années.

Une ligne en complément de celle de CMA CGM

Le 2 août, l’armement néerlandais entre à Dunkerque Port avec une nouvelle liaison hebdomadaire. Il touchera les ports de Puerto Bolivar et Guayaquil (en Équateur), Paita (au Pérou) et Paramaribo (au Surinam). Déjà, à l’été 2019, CMA CGM a étendu sa desserte en Amérique centrale vers Dunkerque. L’armement a ajouté un service avec les ports de Moin (Costa Rica), Carthagène et Santa Marta (Colombie).

L’arrivée des ananas de la marque Terrasol

Cette nouvelle ligne vient confirmer la position du GPM de Dunkerque dans les trafics de fruits. Il traite déjà des bananes, ananas, avocats, fruits tropicaux, cœurs de palmier. L’ouverture de cette nouvelle ligne est née d’un partenariat entre le port français, l’armement et l’importateur, SIIM, Société Internationale d’Importation. Elle dispose de 2000 hectares de plantations et commercialise ses ananas sous la marque Terrasol. En Europe.

Une liaison en 14 jours depuis l’Équateur

« L’ouverture de cette ligne directe et dédiée, qui permettra l’acheminement en 14 jours de nos ananas de l’Équateur jusqu’à Dunkerque, est une vraie satisfaction après plusieurs mois de travail », a souligné Vincent Omer-Decugis, directeur général de la SIIM. Pour l’armement, « cette escale supplémentaire permettra une connexion directe entre l’Équateur, le Pérou et le marché français en 14 jours et créera également une liaison directe avec le Surinam. »

ut massa ut tristique Curabitur fringilla