Pertes de conteneurs en mer : avec le One Apus, vingt sinistres enregistrés cette année

Les pertes de conteneurs continuent de préoccuper le monde maritime. La perte de 1900 boîtes par le One Apus met en lumière un mal chronique de l’industrie.

Les pertes de conteneurs en mer ne datent pas d’aujourd’hui. Cependant, avec la perte et les dommages subis par 1900 conteneurs à bord du One Apus au large d’Hawaï, le monde maritime s’interroge sur ce fléau.

Vingt sinistres en 2020

Dans la dernière édition de sa newsletter, le consultant néerlandais Dynamar revient sur une année 2020 marquée par de nombreux sinistres. Avec l’incident survenu en ce début du mois de décembre par le One Apus, l’année 2020 totalise, à ce jour, vingt cas similaires. Pour le consultant néerlandais, la perte de 1900 boîtes par le One Apus n’est qu’un cas parmi les autres. Il est difficile de faire un total précis du nombre de conteneurs perdus au cours de l’année en raison des différentes sources.

Défaut d’amarrage et incendies

En effet, deux types de sinistres sont enregistrés par les armateurs. Les premiers visent les conteneurs perdus en mer en raison d’un mauvais temps ou d’un défaut d’amarrage des boîtes. Les seconds sont dus à des incendies à bord des navires. Néanmoins, à chaque sinistre, les armateurs et les autorités concernées s’attachent à connaître le contenu de ces boîtes. Ainsi, sur le One Apus, des 1900 conteneurs perdus en mer, une quarantaine de boîtes devraient contenir des produits dangereux.

Dans ce contexte, l’étude menée par le World Shipping Council (WSC) cette année montre que sur les douze dernières années, les pertes de conteneurs ont diminué. En effet, de 2008 à 2019, la moyenne annuelle des pertes de conteneurs s’estime aux environs de 1382 par an. Le WSC indique dans son enquête que les pertes de conteneurs sont en baisse au cours des dernières années.

2013: une année noire

En effet, de 2008 à 2010, la moyenne annuelle des pertes de conteneurs s’est établie à 675 par an. Sur la période suivante, de 2011 à 2013, cette moyenne est montée à 2683 pertes par an. Une escalade due à la perte totale du MOL Comfort qui a coulé avec 4293 boîtes. « Heureusement depuis cette année-là, nous n’avons pas enregistré de pertes aussi massives », indique le rapport du WSC. Entre 2014 et 2016, le naufrage du El Faro a encore fait monter les chiffres. Ce navire a perdu 33 membres d’équipages et 517 conteneurs. La baisse des trois dernières années, de 2017 à 2019, la moyenne annuelle a été divisée par deux à 779 conteneurs par an. Et ce, malgré la perte de plus de 100 boîtes dans deux naufrages. La perte de 1900 boîtes par le One Apus devrait faire monter les chiffres pour 2020.

 

accumsan suscipit pulvinar tempus ut libero. quis ut mi,