ULTC ERA transporte des produits sous sanction au travers de la Russie

Les sanctions de produits européens par la Russie demeurent malgré la crise. Le premier convoi ferroviaire de produits alimentaires sous sanction a emprunté les voies russes pour se rendre en Chine.

Pas de répit pour les produits sous sanction de l’Union européenne. La mise en place de sanctions de la part de l’Union européenne contre la Russie après les incursions armées en Ukraine sont maintenues et ce malgré la crise sanitaire. Des dispositions qui ont créé depuis plusieurs années des soucis pour exporter vers la Chine par voie ferroviaire ces marchandises. Après plusieurs mois de négociation, une solution a été trouvée. Le commissionnaire ferroviaire ULTC ERA, co-entreprise entre les sociétés ferroviaires russe, bélarusse et kazakh, a réalisé fin mars le premier envoi de produits frais depuis les Pays-Bas vers la Chine. Le fret, du saumon congelé, a été transporté vers Duisbourg, dans un premier temps pour être ensuite transbordé sur un convoi au travers de l’Europe, la Biélorussie, la Russie, le Kazakhstan pour finalement rejoindre la ville de Xian au centre de la Chine. De là, ils seront ensuite transporté par voie routière vers les centres de consommation de Shanghai.
Pour autoriser le transport de ces produits, ULTC ERA a utilisé des scellés électroniques sur les conteneurs. Une obligation imposée par les autorités russes depuis les sanctions imposées par l’Union européenne. Ces scellés électroniques sont apposés sur les conteneurs à la gare de Smolensk, point de passage de la frontière entre la Russie et la Biélorussie. Ils sont retirés à Katarly, lors du franchissement de la frontière entre la Russie et le Kazakhstan.
Pour le directeur général de ULTC ERA, ce premier convoi représente une nouvelle page dans les liaisons sur les Nouvelles routes de la Soie. « Après avoir surmonté toutes les étapes pour permettre le transport de ce type de produit, nous espérons que ce service saura attirer de nouveaux opérateurs parmi les sociétés chinoises et européennes. Il démontre l’orientation client de ce service ferroviaire », a indiqué Alexey Grom, le directeur général de l’opérateur ferroviaire.

Donec libero. tristique adipiscing Praesent ultricies id vulputate, diam sit