CMA CGM Sorbonne : le dernier de la série rejoint la flotte

Le CMA CGM Sorbonne a rejoint la flotte de l’armement marseillais le 29 juin. Il est le neuvième et dernier navire de la série des navires qui ont pris le nom de grands monuments parisiens.

D’une capacité de 23 000 EVP, le CMA CGM Sorbonne, propulsés au gaz naturel liquéfié (GNL), a rejoint, le 29 juin, la flotte du Groupe CMA CGM. Une cérémonie s’est tenue à Shanghai, aux chantiers Hudong-Zhonghua, en présence de Ludovic Renou, président de CMA CGM Chine, et de la marraine du navire, Jiang Dandan, philosophe et artiste renommée qui enseigne à l’Université Jiaotong à Shanghai ainsi qu’à la Sorbonne à Paris.

Un hommage à la Sorbonne

En choisissant de nommer ce navire CMA CGM Sorbonne, le Groupe rend hommage à une institution mondialement connue et reconnue, fier symbole de connaissance et de l’excellence de la formation et de la recherche académique françaises qui contribue au rayonnement du pays à travers le monde.

Un concentré de technologie

Ce navire, comme les huit autres de la série, sont un « concentré d’innovations, fruit de sept années de recherche et développement des experts CMA CGM », indique un texte du groupe. Outre leur motorisation au GNL, ces navires présentent des technologies de pointe avec un poste de pilotage disposant des dernières technologies digitales embarquées pour assister le Commandant et l’équipage, notamment dans les phases de manœuvres portuaires. De plus, il dispose d’une étrave droite avec bulbe intégré, d’un safran et d’une hélice au design redéfini qui améliorent leur hydrodynamisme, réduisant ainsi la consommation d’énergie.

Des navires inscrits au RIF

Le CMA CGM Sorbonne et ses huit sister ships de 23 000 EVP sont immatriculés au Registre International Français (RIF). Premier de cette série de 9 porte-conteneurs, le CMA CGM Jacques Saadé est le navire amiral du Groupe CMA CGM. Les autres navires de la série portent le nom de monuments et lieux emblématiques de Paris, la capitale française : Champs Elysées, Palais Royal, Louvre, Rivoli, Montmartre, Concorde, Trocadéro et Sorbonne.

La formation des navigants

Véritable fleuron universitaire depuis sa fondation au XIIIe siècle, la Sorbonne contribue à la diffusion du savoir au niveau mondial. En nommant le dernier né de cette nouvelle génération de navires en référence à cet emblème français, le Groupe CMA CGM rappelle également son engagement dans la formation des navigants avec la mise en place d’un programme de formation en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure maritime (ENSM), pour les équipages des navires au GNL et un travail avec l’État pour développer des formations spécifiques.

Du GNL au biométhane

Le Groupe souhaite enfin faire émerger une filière d’excellence française du GNL pour le transport maritime en participant à la mise en place d’infrastructures de soutage au GNL, comme à Marseille où le Groupe avitaillera en GNL ses futurs navires à compter de décembre 2021.En avril dernier, le Groupe CMA CGM a franchi une nouvelle étape sur sa trajectoire vers la neutralité carbone en soutenant la production de 12 000 t de biométhane (équivalent à un an de consommation de deux navires de 1400 EVP) en garantie d’origine. Gaz vert renouvelable, le biométhane est produit entre autres à partir de déchets d’origine organique et végétale issus d’exploitations agricoles européennes et valorisés au sein d’unités de méthanisation.

Une série de navires qui intervient en temps de crise

La mise en service de la flotte des neuf navires de 23 000 EVP entre le mois de septembre 2020 et le mois de juillet 2021 apporte une réponse concrète dans un contexte de fortes tensions sur les chaines logistiques liées à la pandémie de Covid-19. Ce sont plus de 200 000 EVP de capacité qui ont ainsi été mis à disposition des clients du Groupe CMA CGM sur la ligne emblématique French Asia Line 1. Démontrant une nouvelle fois son agilité, le Groupe CMA CGM a ajouté 11,5% de capacité depuis l’été 2020, une réponse inégalée dans l’industrie.

Communiqué de presse