GPM Guyane : chute d’une pièce des grues

Les grues portuaires arrivées au port de Dégrad des Cannes le 23 juin ont souffert d’un sinistre lors de leur déchargement. Le GPM a sécurisé les opérations.

Attendues depuis plusieurs mois pour la modernisation du port prévue par le Plan stratégique, les grues portuaires ont subi un accident lors de leur déchargement. Dans un communiqué du GPM de Guyane, l’autorité portuaire indique que l’accident survenu lors du déchargement des grues portuaires restreint encore quelque peu les activités portuaires.

Expertise et réparation de la grue tombée

Le 28 juin, le navire Da An, de Cosco Shipping a quitté le quai de Dégrad des Cannes. Les quais sont désormais libres pour pouvoir réaliser les opérations d’expertise et de réparation. L’accident est survenu le 24 juin, lors du déchargement des grues.

En effet, lors du débarquement des grues le 24 juin vers 19h, la partie haute d’une des deux grues est tombée. « Seuls des dégâts matériels ont été provoqués », indique l’autorité portuaire guyanaise. Afin de sécuriser la zone, le GPM a décidé d’interdire l’accès à certaines parties du port dans l’attente que l’entreprise en charge de la manutention des grues rétablisse la situation pour notamment stabiliser l’élément qui a chuté.

Dommages au quai et aux conteneurs

Selon Guyane 1ere, la chute de la grue aurait endommagé le quai. Par ailleurs, des conteneurs se trouvant en dessous de la grue ont été sérieusement touché par la chute. « Parmi ceux-ci, celui de la famille Levy, qui s’apprêtait à déménager dans l’hexagone. La flèche de la grue a littéralement écrasé leur container. Aujourd’hui, ils ont tout perdu et ne savent pas quand ils pourront récupérer leurs effets personnels et encore moins quand ils seront indemnisés, face à l’imbroglio entre assureurs qui s’annonce », indique le site de la chaîne d’information Guyane 1ère.

Stabilisation de l’élément tombé

Le 25 juin, les différents intervenants ont permis de maîtriser la situation. L’élément qui a chuté, pesant environ 500 t, a pu être stabilisé. Les opérations commerciales sur le port ne sont pas remises en cause, sauf dans la partie dans laquelle se trouve l’élément.

Phase d’investigation dans le port

Après le départ du navire le 28 juin, l’heure est venue de passer aux phases d’expertise et de recherche de responsabilités. Dans un communiqué, le GPM indique qu’il « poursuit avec les entreprises concernées les investigations pour, d’une part, expertiser les solutions techniques à mettre en œuvre pour évacuer la grue endommagée et procéder aux réparations des dégâts et d’autre part, sécuriser les installations pour limiter l’impact sur l’exploitation dans l’attente des interventions ».

Objectif: libérer le terre-plein

Les actions de recherche des responsabilités se poursuivent pour permettre de libérer les terre-plein au plus vite. L’objectif du port est avant tout de mettre en opération ces deux grues. Afin d’éviter que cet incident n’impacte trop les activités commerciales le GPM a pris plusieurs mesures.

Retour des vides possible

Ainsi, les mesures de restriction de retour des conteneurs vides suspendues le temps de la sécurisation de l’espace sont levées depuis le 29 juin. En dehors de la zone où se situe la pièce qui a chuté, la circulation est autorisée sans restriction autres que celles prévues précédemment. Les opérations de manutention du port sont maintenues.