Rijeka: le terminal à conteneurs concédé à APM Terminals

Le 5 novembre, le projet de nouveau terminal à conteneurs du port croate de Rijeka a été attribué à APM Terminals et Enna. À terme ce terminal doit offrir une capacité de 1 MEVP.

Le projet de futur terminal à conteneurs du port croate de Rijeka a été concédé à un consortium formé par APM Terminals et ENNA. Le manutentionnaire dispose de 51% dans la société gestionnaire du terminal. Enna détiendra 49%. Le partenaire de APM Terminals, Energia Naturalis, est une société croate spécialisée dans l’importation de gaz. Elle opère en Croatie, Italie, Hongrie, Suisse, Slovénie, Bosnie et Herzégovie.

Concession pour le futur terminal à conteneurs

La concession vise le projet de futur terminal à conteneurs du port croate. Le projet se réalisera en deux phases. La première devrait être opérationnel d’ici 3,5 années, soit début 2025. Une seconde phase est prévue pour permettre au terminal de disposer d’une capacité de 1 MEVP.

« Être présent là où les clients nous attendent »

Pour le président de APM Terminals, Morten Engelstoft, « cette concession s’inscrit dans notre stratégie de devenir plus grand, meilleur et plus sûr. Nous voulons être présent là où nos clients nous attendent, et cela est le cas au port de Rijeka. »

En concurrence avec Ictsi

Ce nouveau terminal entrera en concurrence directe avec l’Adriatic Gate Terminal, dont la concession a été attribuée à un consortium formé par le manutentionnaire Ictsi et l’autorité portuaire. Ce terminal dispose de deux quais offrant un total de 630 m linéaires avec un tirant d’eau entre 11 m et 15 m. La situation du port de Rijeka dans le nord de la Croatie a intéressé nombreux opérateurs à prendre position dans ce port. Selon certaines sources, Cosco Ports et DP World étaient candidats pour la concession.

Port pour l’Europe centrale

La position géographique de ce port explique l’intérêt des opérateurs de manutention. Le port dispose de connections ferroviaires sur la Croatie mais aussi les pays voisins d’Europe centrale. Le terminal disposera d’un linéaire de 400 m de quais dotés de trois portiques capables d’opérer des navires de 24 000 EVP. Pour le président de APM Terminals, ce terminal peut devenir une porte d’entrée pour toute la région, un « spot sur la carte de la logistique portuaire pour l’Europe centrale », indique Morten Engelstoft.

Accompagner la croissance de la Croatie

« Avec la construction de ce terminal et la modernisation du réseau ferroviaire, ce terminal permettra d’accompagner la croissance économique de la Croatie et de créer un climat favorable aux affaires pas seulement pour la logistique mais pour tous les services et les industries », a indiqué le président du directoire de Enna, Pavao Vujnovac.