Covid 19 : Les « seconds couteaux » s’activent

Salués par le secrétaire d’État chargé des transports, Jean-Baptiste Djebbari, les acteurs en deuxième ligne face à la crise sanitaire s’activent. Le transport fluvial maintien son activité même s’il affiche une perte de 40% de son trafic.

« Le premier de cordée », défendu âprement par le président de la République Emmanuel Macron, continue de faire des émules. La hiérarchisation des acteurs face au Covid 19 n’en finit pas. La première ligne, selon le gouvernement, est formée par les soignants. La deuxième ligne par les opérateurs logistiques. Une idée défendue par Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des transports, au Forum de RadioJ. Bientôt, à l’antenne, la suite de cette liste hiérarchique des participants à notre survie avec la troisième et quatrième ligne.
Lors d’un échange avec les professionnels du transport le 27 mars, Jean-Baptiste Djebbari a reconnu la mobilisation du secteur des transports. Dans un communiqué il souligne « le fait que malgré un contexte très difficile, le secteur se mobilise pleinement : tous les grands ports sont ouverts et fonctionnels, près de la moitié des ferrys sont encore en activité et le reste de la marine marchande sous pavillon français est encore très largement en opération, 95% du fret fluvial transitent encore sur les réseaux à grands gabarits. » Hier, vilipendés en raison de leur mouvement social, dockers, cheminots et salariés du transport sont aujourd’hui devenus des personnes essentielles pour la survie de la Nation. C’est tout le ministère, d’Elizabeth Borne à Jean-Baptiste Djebbari, qui remercient ces salariés en prenant conscience de l’importance de la filière logistique en période de crise.
Il ne faut pas s’attendre à ce que cet état de grâce se prolonge une fois la crise sanitaire finie. Ils sont en deuxième ligne. Ce sont les “seconds couteaux”.

 

commodo Donec in ipsum pulvinar Nullam tristique leo. at sit Sed
Share via
Copy link
Powered by Social Snap