Grand port maritime du Havre : préavis de grève le 13 novembre

La CGT du Grand port maritime du Havre a appelé à un mouvement de 24 heures le 13 novembre. La centrale syndicale s’insurge contre le blocage des dossiers amiante par la Carsat de Normandie. (actualisation)

L’appel à la grève date du 2 novembre. Le syndicat CGT du Grand port maritime du Havre a appelé à un mouvement social reconductible à partir du vendredi 6 novembre pour tous les ouvriers portuaires. L’appel est renouvelé avec un arrêt de 24 heures à compter du 13 novembre à 6h00.

Une suite des dossiers amiante

Ce mouvement social est lié aux dossiers amiante des ouvriers portuaires du GPMH. Les salariés du GPMH peuvent prétendre à un départ anticipé pour certains salariés dans le cadre du plan amiante. Un accord d’entreprise prévoit les services et les salariés concernés. Jusqu’à présent, indique le syndicat, les dossiers ont avancé.

La Carsat bloque les dossiers

La Carsat (Caisse d’assurance retraite et de la santé au travail) de Normandie aurait bloqué tous les dossiers déposés par les salariés du GPMH. La CGT GPMH a tenté de mener une médiation par l’intermédiaire de la Fédération nationale des Ports et Docks avec le ministère concerné. « Nous sommes face à une Carsat sourde et manifestement pas décidée à comprendre qu’elle est dans l’erreur », indique un texte de la CGT GPMH.

Pour éviter que « la Carsat ne prenne en otage les dossiers des salariés concernés et montrer qu’aucun dossier n’est abusif », le mouvement de grève doit alerter les autorités sur le dossier. Pour la Carsat de Normandie, les dossiers sont instruits. “la Carsat de Normandie poursuit l’instruction de l’ensemble des dossiers. Elle  veille à la bonne application du droit”, nous a confié un responsable de la caisse. Elle précise aussi “qu’il ne lui appartient pas de commenter publiquement des dossiers individuels.”

ut Donec suscipit id dolor. Donec felis ipsum id, porta. diam consectetur