MSC dépose plainte devant le Cirdi

Le 9 janvier, l’armement suisse a déposé plainte devant le Cirdi (Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements) contre la République d’Algérie.

Le 9 janvier, l’armement suisse MSC a porté plainte devant le Cirdi (Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements) par l’intermédiaire de sa holding United Agencies contre la République d’Algérie. La procédure a été enregistrée auprès du centre d’arbitrage. Le conflit entre l’armement et l’État algérien porte sur des parts sociales.
Selon Maghreb Confidentiel, la bataille judiciaire porte sur le transfert de dividendes. Début 2019, MSC a tenté de négocier avec le gouvernement de Abdelaziz Bouteflika, et notamment son ministère des finances, pour le rapatriement de ses dividendes. Alors que le président de la République d’Algérie se trouve dans une situation difficile, le ministère des finances d’Alger n’a pas donné suite. Après l’arrivée au pouvoir d’Adelmadjid Tebboune,le 27 décembre, explique Maghreb Confidentiel, les instances de la République d’Algérie ne sont pas plus réceptive à la demande de l’armement. Sur le site internet du Cirdi, il est mentionné que l’armement a nommé le cabinet d’avocats ABS.
Le Cirdi est une institution appartenant à la Banque mondiale qui intervient comme une cour d’arbitrage dans les différents sur les investissements internationaux.

vel, efficitur. tristique risus ut elit. odio sed