Port de Mohammedia : mise en place d’une stratégie intelligente, de l’analyse et de l’évaluation de la supply chain portuaire

Ahmed Loukili, docteur en génie industriel et capitaine au long cours, nous délivre ce 18 novembre un ouvrage sur l’analyse et l’évaluation de la supply chain portuaire du port de Mohammedia, au Maroc.

Les opérations de transit des produits pétroliers importés sont complexes, générant des conflits d’intérêts, parfois inutiles, entre les parties prenantes. Ce processus de transit implique un transport maritime avec des coûts, en particulier les coûts d’affrètement du navire et du passage portuaire.
Compte tenu de l’intérêt du pétrole en général, et du butane en particulier, plusieurs questions se posent :
• Les infrastructures et la réglementation sont-elles adaptées à la supply chain portuaire ?
• Quelle coordination existe-t-elle entre un terminal et un navire ?
• Comment réduire les coûts des passages maritimes et portuaires ?
• Comment réduire les indemnités liées aux attentes des navires et aux retards de livraison des marchandises ?
• Le transit profite-t-il des réformes portuaires ?
• Quelles stratégies efficaces valables ?
• L’environnement professionnel est-il propice au développement de cette activité ?

Cette étude de la supply chain portuaire du port de Mohammedia, pourrait faire découvrir ce monde du transit et surtout de soulever des erreurs surmontables pour justement aider à opter pour une véritable stratégie d’optimisation du coût du transit de ce produit vis-à-vis des aléas liés à cette activité.

Optimiser des coûts de l’importation

Les principaux objectifs de ce travail sont l’optimisation des coûts liés à l’importation du butane et la performance du management portuaire. L’optimisation porte sur la réduction des coûts d’exploitation et des temps d’attente des navires pétroliers, ainsi que l’amélioration de la qualité de service au port.

Développer un modèle de collaboration

Améliorer la performance consiste à développer un modèle de collaboration entre les parties prenantes, des solutions logistiques et des axes des stratégies intelligentes. Ceci afin de faire face à la multitude d’acteurs et d’intervenants dont les enjeux sont différents. Cette étape vise à concevoir les modes d’organisation et de planification opérationnelle du terminal portuaire et à renforcer la communication entre les parties prenantes.

Une stratégie intelligente

Afin d’étudier cette problématique de recherche nous avons d’abord procédé à une élaboration d’un modèle de stratégie intelligente. Ensuite, l’auteur a procédé à une analyse de la performance de la supply chain portuaire à travers deux enquêtes menées auprès des acteurs et des intervenants. Enfin, une modélisation et une évaluation de la chaîne d’importation du butane a été menée, basée sur la simulation à événements discrets SED.

Des scénarii d’optimisation des flux

L’approche de simulation traite la gestion de flux de déchargement des navires dans un terminal pétrolier, afin d’évaluer ses performances. Le modèle de simulation a permis de mettre en œuvre des scénarii pour optimiser le flux des navires et le processus de déchargement en tenant compte des aléas.

Cet ouvrage est préfacé par Lissane Elhaq Saad, professeur à l’Ensem de Casablanca, docteur en automatique et informatique industrielle.

suscipit non ultricies dictum ipsum venenatis Donec odio sem, dolor nec mattis