Ports de la Baltique: l’impact de la crise sanitaire du Covid 19

L’organisation des ports de la Baltique (BPO) a publié le 31 mars un document sur l’état actuel des ports en mer Baltique. Il détaille les mesures prises par les différents pays riverains face à la crise sanitaire.

Le Covid 19 a obligé les États à prendre des mesures pour éviter la propagation du virus. Un document préparé par l’Organisation des ports baltes (Baltic Port Organisation – BPO) en coopération avec le Baltic Journal Transport (BTJ) ont dressé un bilan complet de la situation au 31 mars.

Lire le rapport de la BPO

Le ports de la région demeurent opérationnels pour le trafic de fret. Les trafics passagers sont pour leur part suspendus. Pour faire face à la crise sanitaire et dans un souci de limiter la propagation du virus, les ports ont mis en place un arsenal de mesures comme par exemple, en séparant les shifts des dockers pour éviter qu’ils soient en contact et des mesures de télétravail pour les salariés qui le peuvent.

Impact sur la filière automobile

L’impact économique sur les ports sera conséquent pour BPO. « La majorité des ports baltes prévoient une baisse importante de leur trafic sur certaines filières, notamment l’automobile, en raison de la fermeture de nombreuses usines ou du manque de matières premières, ainsi que des trafics conteneurs. » Conscients de l’importance des ports dans ces moments de crise, les autorités ont maintenu le trafic de fret dans les établissements. « Aucune fermeture de ports pour le trafic fret n’est prévue », continue l’organisation balte. Les choses sont plus compliquées pour le trafic de passagers. La fermeture de frontières a amené les opérateurs de ferries et de croisières à suspendre leur activité. Les liaisons maritimes entre les pays de la Baltique sont maintenues uniquement pour le transport de fret. « Aucune liaison entre deux pays de la Baltique n’est complètement fermé », assure la BPO. Néanmoins, le trafic passagers devrait connaître en 2020 un sérieux recule, prédit l’organisation.
« Les ports baltes ont démontré, au cours de cette crise, leur flexibilité et leur capacité à s’adapter aux restrictions, sécurisant ainsi les opérations entre les pays. La continuité de l’approvisionnement de marchandises comme les produits médicaux et les produits de première nécessité sont essentiels pour nos sociétés. Baltic Port Organisation veut rendre hommage au travail des dockers et des employés des ports pour leurs efforts dans ces temps difficiles. C’est avec leur travail difficile que les ports peuvent assurer la continuité », a rappelé le secrétaire général de BPO, Bogdan Ołdakowski.

quis, Phasellus id, Sed massa dictum leo
Share via
Copy link
Powered by Social Snap