Lomé : le port confirme sa pole position en Afrique de l’ouest

Le terminal à conteneurs de Lomé confirme sa pole position en Afrique de l’ouest avec un trafic de 1,13 MEVP.

Après avoir franchi le cap du million d’EVP en 2018, le terminal à conteneurs de Lomé confirme sa pole position en 2019 avec une augmentation de 1,34% pour atteindre 1,13 MEVP en 2019. Géré par la filiale de l’armement suisse MSC, Terminal Investment Limited, le terminal à conteneurs de Lomé est devenu au cours des années le hub de transbordement que l’Afrique de l’ouest a cherché pendant des années. Le port du Togo bénéficie de plusieurs avantages sur ses concurrents directs que sont Abidjan, Cotonou ou encore Dakar. Port en eau profonde, il a été parmi les premiers à pouvoir accueillir les navires de plus de 10 000 EVP. Il est aussi un accès maritime pour les pays sans littoral de la région et notamment le Burkina Faso et le Niger.

6797 mouvements en une escale

Cette performance a été réalisée « grâce à la qualité et à la détermination du personnel », indique la direction générale du terminal togolais. Avec 1 050 m linéaires de quai et une profondeur de 16,6 m, le terminal à conteneurs de Lomé s’affiche comme le port le plus profond de la côte occidentale d’Afrique. Il dispose de portiques pouvant traiter des navires avec des rangées de 24 boîtes pour opérer des navires de dernière génération. Pour appuyer la performance du terminal, la direction générale rappelle que son record a été réalisé, en 2019, lors de l’escale du MSC Madeleine, navire de 9 100 EVP, le 17 avril. Au terminal de Lomé, le navire a réalisé 6 797 mouvements pendant son escale soit une cadence moyenne de 34,1 mouvements par heure pendant un shift. Il est resté 4à heures et 36 minutes à quai.

ut Donec odio venenatis, mattis mi, Donec at sit tempus eleifend ipsum
Share via
Copy link
Powered by Social Snap