Tanger Med : le port affiche des hausses

Les résultats de trafic du port de Tanger Med révèlent des hausses de trafic. Seules les expéditions de véhicules neufs et les passagers accusent une baisse. Le troisième terminal de Tanger Med 2 est devenu opérationnel en janvier.

Tanger Med se porte bien. Il ne semble pas avoir subi la crise sanitaire et les conséquences économiques en 2020. Le 25 janvier, la publication de ces résultats montre une progression de presque tous les secteurs d’activité.

Une hausse de 23%

Globalement, Tanger Med a vu son trafic croître de 23% à 81 Mt. Un résultat qui permet au port du nord du Royaume du Maroc de représenter 47% du trafic total du pays. Principal courant de ce port, la conteneurisation a continué à augmenter au cours de l’année passée. Les terminaux de Tanger Med ont traité 5,7 MEVP, soit 20% de plus qu’en 2019. « Ce trafic confirme désormais la position de Tanger Med comme étant le premier port à conteneurs dans le bassin méditerranéen », indique l’autorité portuaire de Tanger Med. La majorité de ce trafic de conteneurs est destiné au transbordement. Les flux domestiques de Tanger Med restent minimes.

Hausse des vracs liquides

Outre les conteneurs, les différents vracs enregistrent aussi une bonne tenue. Les vracs liquides ont vu leur flux gagner 26% à 7,9 Mt. Une augmentation qui tient surtout à l’activité de soutage des navires transitant par le Détroit de Gibraltar. Le soutage a représenté 1,6 Mt, soit 20% du trafic total des vracs liquides.

Progression des céréales et de diverses

Du côté des vracs solides, la hausse s’établit à 18% pour atteindre 303 705 t. Ces vracs se composent de céréales, mais aussi de marchandises diverses comme les bobines d’acier ou encore les pales d’éoliennes produites dans la zone industrielle attenante aux terminaux de Tanger Med. Enfin, le trafic de camions à destination de l’international est stable en 2020 par rapport à 2019 à 357 331 unités. Ces camions traitent de trafics agro-alimentaires entre le Maroc et l’Europe.

Baisse des exportations de véhicules neufs de Renault et PSA

Les baisses sont à regarder du côté des véhicules neufs. Avec 358 175 véhicules exportés depuis les deux terminaux de Tanger Med, le port marocain subit les effets de la crise sanitaire. En effet, en 2020, la crise sanitaire a considérablement ralenti la production automobile. Les deux usines de Renault et PSA, basées dans l’arrière-pays tangérois, ont mis un frein à la production de leurs véhicules pendant la période du premier confinement de mars à mai 2020. Au final, Tanger Med accuse un repli de 28% sur cette filière.

Les passagers régressent de 75%

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le trafic passagers a été fortement altéré au cours de l’année 2020. La crise sanitaire a amené les gouvernements du Maroc et de certains pays européens à fermer leur frontière. À partir de mars 2020, les liaisons maritimes ont été suspendues. Leur reprise depuis le mois de juin n’a pas suffi à compenser les pertes de ces trois mois. Ainsi, sur l’ensemble de l’année, Tanger Med a accueilli 701 599 passagers, soit une baisse de 75%.

Ouverture du TC3 de Tanger Med 2

Fort de ces résultats, Tanger Med veut asseoir sa place de premier port conteneurisé méditerranéen. En janvier, le port du Détroit de Gibraltar a ouvert le troisième terminal de Tanger Med 2. Déjà, en décembre, ce terminal a reçu son premier navire. En janvier il est devenu opérationnel. Ce terminal est opéré par Tanger Alliance, un consortium formé par Marsa Maroc, Contship Italia, Eurogate et l’armement Hapag Lloyd. Sur 36 hectares, ce nouveau terminal devrait donner un nouvel élan au port marocain.