Ferroviaire : le premier train direct entre Rotterdam et le centre de la Chine

Le 25 septembre, le premier train au départ de Rotterdam destiné à la gare ferroviaire de Xian, au centre de la Chine, a quitté le port néerlandais.

Au port de Rotterdam, le premier train direct vers la Chine a quitté la gare de triage du port néerlandais. Avec ce train complet, le port de Rotterdam entre dans le réseau de l’initiative One Belt One Road. Une opération pleinement multimodale. Mærsk a acheminé du lait en poudre pour bébé depuis l’Irlande vers Rotterdam par voie maritime. De là, l’opérateur maritime a déployé un train de 640 m pour rejoindre la Chine.

Réduire le temps de transport

Pour le directeur Intercontinnental Rail de Mærsk, Alexander Hau, cette solution logistique a été proposée au groupe Nestlé, client du groupe Mærsk. « Nous avons voulu lui proposer une solution qui réduise son temps de transport avec la Chine. La solution ferroviaire s’est avérée intéressante. Le client souhaitait que nous prenions ses produits fabriqués en Irlande. »

D’autres clients à venir

Nestlé a proposé de fournir deux trains complets de produits destinés à la Chine. La filiale de Mærsk espère qu’au travers de ce premier train de nouveaux clients profiteront de ce lien entre le port néerlandais et la ville du centre de la Chine. Pour Emile Hoogsteden, vice-président commercial du port de Rotterdam, « cette liaison vers le centre de la Chine aiguise notre appétit. Nous avons un excellent réseau de feeder. Cette initiative démontre que des navettes ferroviaires forment une alternative intéressante pour les clients vers l’hinterland ».

 

Nullam felis nunc dapibus in eleifend justo dictum ipsum venenatis, dolor. at