Bolivie : le trafic par le port péruvien d’Ilo augmente de 90%

Le port péruvien d’Ilo a vu les flux destinés à la Bolivie augmenter de 90% sur les quatre premiers mois de l’année.

Le trafic bolivien empruntant les installations du port péruvien de Ilo a augmenté de 90% sur les quatre premiers mois de l’année, a indiqué l’agence bolivienne de presse. Le trafic s’est élevé à 51 795 t en 2021, contre 27 076 t sur la même période de 2020.

Un trafic de 200 000 t depuis 2018

Un bulletin de l’Autorité portuaire de Bolivie, qui gère les importations du pays, estime que la hausse du trafic depuis le port péruvien de Ilo a augmenté de façon considérable. « En 2018, le volume traité s’est élevé à 22 097 t pour atteindre 51 795 t sur le premier quadrimestre », indique l’APB. Depuis 2018, le trafic par le port d’Ilo totalise plus de 200 000 t. « Ce travail a un effet multiplicateur et permet une gestion du développement logistique au profit du commerce extérieur », continue l’agence bolivienne.

Diversification des ports

La Bolivie, pays enclavé depuis la fin du 19è siècle, souhaite diversifier les ports maritimes pour ses importations. Elle veut ne plus dépendre des ports péruviens. « Le gouvernement promeut la présence du pays dans des ports francs qui sont mis en place par les pays voisins, notamment à Ilo », a spouligné l’Administration des services portuaires boliviens.