CargoBeamer inaugure son terminal de Calais

Le 29 septembre, le président directeur-général de CargoBeamer a inauguré le nouveau terminal d’autoroute ferroviaire de Calais.

En inaugurant son nouveau terminal à Calais, dans la ZAC de Turquerie, CargoBeamer donne un nouvel élan au port septentrional. Après avoir vu le baptême d’un nouveau navire en août, l’inauguration de son nouveau terminal ferry, le port de Calais continue son expansion.

Un investissement de 32 M€

La construction du terminal a démarré en juillet 2020. Mis en service en juin 2021, le coût de cette infrastructure s’élève à 32 M€. Il a reçu le soutien financier de plusieurs organisations internationales et locales. Ainsi, la Commission européenne a participé au financement à hauteur de 7 M€. La Banque européenne d’investissement est intervenue à hauteur de 12,6 M€. Du côté français, la Région Hauts de France a participé à concurrence de 3 M€. Enfin, l’agglomération Grand Calais Terres & Mer est intervenue pour un montant de 300 000 €. Enfin, l’État français a apporté une subvention de 3 M€.

Un chargement en 20 minutes

Le terminal de CargoBeamer présente l’avantage de pouvoir charger les trains latéralement et horizontalement. La première phase de ce terminal offre une capacité de manutention de 430 unités quotidiennement. Le terminal se compose de deux voies ferrées avec deux voies de chargement. Un train de 72 remorques peut être chargé et déchargé en 20 minutes.

Diviser le train pour un chargement plus rapide

Le terminal s’étend sur une longueur de 550 m avec une profondeur de 110 m. Le terminal a été construit sur un concept modulaire en utilisant un nombre variable de voies ferrées. Un train intermodal, qui mesure environ 700 mètres de long, est, donc, divisé en deux ou plusieurs parties à son arrivée sur le site. Chaque partie du train est déchargée et chargée individuellement, et les deux parties se réassemblent avant que le train ne reparte.

Quatre modules pour un terminal

La technologie de manutention comprend quatre modules. Le « Jet module » est un wagon adapté aux autoroutes ferroviaires. Il dispose d’une paroi latérale rabattable pour s’adapter au transbordement horizontal automatisé. Ces wagons peuvent aussi accepter des remorques chargées par des grues.

Le deuxième module se compose d’une palette pour assurer le transbordement des remorques non-préhensibles. Les remorques sont alors tirées directement sur les palettes placées au sol avant l’arrivée du train. Elles sont ensuite chargées latéralement sur les wagons. Ce système permet aussi d’assurer une possibilité de déchargement dans un terminal intermodal classique.

Le troisième module, « GateModule », permet de charger latéralement et de façon automatisé les remorques. Ainsi, CargoBeamer assure la manutention d’un train complet en 20 minutes.

Enfin, le dernier module concerne le système informatique. Le « e-logistics » assure la gestion du terminal et sert d’interface avec les clients.

De Calais à Perpignan et Domodossola

CargoBeamer exploite des lignes depuis 2010 en Europe depuis l’implantation de son premier terminal à Leipzig. Opérationnel depuis juin, le terminal de Calais a commencé ses premières liaisons. En juillet, le premier itinéraire du terminal d’autoroute ferroviaire de Calais a été lancé à destination de Perpignan. Sur l’axe français entre la Manche et la Méditerranée, l’opérateur réalise quatre rotations hebdomadaires. Dans le courant du mois, une deuxième destination vers Domodossola (Italie) complétera le portefeuille du terminal de Calais. Après une période de démarrage de deux mois avec quatre allers-retours par semaine, la fréquence passera à six rotations d’ici décembre. Les deux liaisons au départ et à destination de Calais sont entièrement exploitées par CargoBeamer.

Une autre façon de travailler sur le Rouyaume-Uni

CargoBeamer assure aussi quatre liaisons Transmanche en partenariat avec d’autres sociétés. Ainsi, la société propose des rotations vers Ashford par train. Une liaison assurée par Eurotunnel. Du côté maritime, CargoBeamer travaille avec DFDS pour le transport vers Sheerness, avec Irish Ferries pour les rotations sur Douvres et avec Blue Channel Line pour les trafics sur Tilbury. Cette combinaison maritime et ferroviaire est destinée aux remorques non accompagnées.

Ouvrir un à deux terminaux par an

L’opérateur allemand ne va pas en rester là. À l’avenir, il prévoit d’ouvrir 1 à 2 terminaux par an. La construction des prochains terminaux situés en Italie et en Allemagne débutera fin 2021 – début 2022. D’ici 2030, un total de 15 à 20 terminaux CargoBeamer devrait être construit en Europe.