Contargo entre dans le schéma des Routes de la Soie

Contargo a fait du terminal de Valenciennes un nouveau débouché des Routes de la Soie en recevant les premiers conteneurs en provenance de Chine.

Le 2 février, Contargo a reçu, pour la première fois sur son terminal de Valenciennes, des conteneurs arrivés de Chine par la voie ferroviaire puis fluviale. Les boîtes ont été acheminées par voie ferroviaire depuis la Chine jusqu’à Duisbourg. Ensuite, elles ont embarqué sur une barge de type rhénan de 110 m de long pour 11,4 m de large, directement sur Valenciennes. Au total, le trajet de la Chine à la France a duré moins de 20 jours, soit deux fois moins que par la voie maritime.

Valenciennes: une exception dans les Hauts de France

Depuis que des travaux d’élargissement de l’Escaut ont été réalisés au niveau de Tournai début 2020, le terminal de Valenciennes est le seul capable de recevoir ce type de barge dans les Hauts-de-France. Les conteneurs maritimes destinés au marché français ont été chargés sur deux terminaux à conteneurs du port fluvial de Duisburg.

Consolidation à Duisbourg

Ce nouveau service de transport fluvial, déployé au départ de plusieurs terminaux à conteneurs du port de Duisbourg, permet de consolider les arrivages destinés au marché français et transportés chaque semaine par une trentaine de trains en provenance de Chine.

«Avec la crise sanitaire et son impact sur le transport international de marchandises, le transport ferroviaire de conteneurs entre la Chine et l’Europe s’est fortement développé en 2020 avec Duisbourg comme hub pour la distribution finale dans tous les pays européens. Cette première rotation par voie fluviale entre le port de Duisburg et Valenciennes inscrit le terminal dans les schémas de transport des Routes de la soie et offre de nouvelles possibilités aux entreprises de notre territoire», a déclaré Gilbert Bredel, Président de Contargo North France.

(Communiqué de presse)