États-Unis : 15 importateurs américains polluent autant que 1,5 million de foyers

Dans une étude publiée en juillet, deux organisations environnementales dénoncent les pratiques de transport de 15 importateurs américains.

Les deux organisations environnementales, Pacific Environment et Stand Earth, ont publié un rapport en juillet sur les émissions de gaz à effet de serre des quinze principaux importateurs maritimes américains. Le constat est alarmant. En un an, en 2019, ces 15 importateurs ont pollué autant que 1,5 million de foyers aux États-Unis.

Des grands noms de la distribution

Parmi les importateurs américains incriminés figurent des grands noms de la distribution à l’image de Walmart, Ikea, Amazon, Samsung, LG, Nike, Redbull ou encore Dole. Ces entreprises réalisent la majeure partie de leurs importations par voie maritime. Or, indique le rapport, « chaque année, l’industrie du maritime produit un milliard de tonnes d’émissions qui engendrent 6,4 millions de cas d’asthmes chez les enfants et sont à l’origine de 260 000 morts prématurés ».

Des chargeurs qui pèsent 7% du trafic conteneur national

Dans leur rapport, les deux organisations environnementales ont comptabilisé les importations dans les ports américains des principaux opérateurs. Sur l’année 2019, les 15 distributeurs ont importés 3,8 MEVP. Cela représente environ 7% du trafic total conteneurisé des États-Unis, selon les chiffres de la Banque mondiale.

12,6 Mt de CO2 émises

L’ensemble de ces chargeurs ont émis 12,6 Mt de CO2 pour leurs approvisionnements et 185 897 t de SOx, indique le rapport. « Toutes ces sociétés ont une responsabilité urgente à enrayer la pollution engendrée par leur transport maritime. Les auteurs du rapport ont identifié quatre sur les 15 chargeurs qui disposent d’un pouvoir pour influencer le changement des chaînes logistiques. Il s’agit de Walmart, Target, Amazon et Ikea. Des noms connus en Europe.

Walmart pollue autant qu’une central thermique

Et dans ce classement des distributeurs qui polluent le plus, Walmart remporte la palme. Avec 3,7 Mt de CO2 émis chaque année pour ses approvisionnements maritimes, Walmart émet autant de CO2 qu’une centrale thermique. Les chiffres collectés par les deux organisations environnementales ne sont que partiels pour Amazon. Le géant du e-commerce produit 390 000 t de CO2 par an pour ses approvisionnements maritimes. Les auteurs du rapport indiquent que les chiffres publiés ne concernent que 15% des flux de Amazon.

Payer plus pour plus d’écologie

Avec la crise sanitaire et le recours plus massif au e-commerce, les chiffres de 2019 ont déjà été largement dépassés. Une étude menée en 2020 par l’université de Yale indique que les consommateurs américains sont disposés à payer plus pour un produit qui serait acheminé de façon plus écologique. L’impact de l’utilisation d’un transport maritime décarboné sur le prix est évalué à 0,6%, soit 6 centimes sur une paire de chaussure de sport à 100$. « En nageant dans les bénéfices, les principales compagnies maritimes n’ont pas d’excuses pour passer à un transport décarboné », souligne le rapport.