Port de Dakar : Bolloré réduit les frais de manutention au terminal roulier

Le 14 octobre, Dakar Terminal, gestionnaire du terminal roulier du port, a signé avec les Entrepôts maliens du Sénégal un accord pour la réduction des frais de manutention des camions citernes neufs.

En signant un accord pour la réduction des frais de manutention, le gestionnaire du terminal roulier du Port autonome de Dakar, Dakar Terminal, filiale du groupe Bolloré, et Entrepôts maliens du Sénégal, permettent au Mali de disposer de camions citernes neufs à un prix réduit.

Renouvellement du parc routier malien

Cette mesure exceptionnelle permettra de faciliter le processus de renouvellement du parc des véhicules commerciaux au Mali et de contribuer à renforcer la compétitivité du corridor Dakar-Bamako. « Cette initiative de Dakar Terminal répond à nos attentes et nous apprécions, à sa juste valeur, l’effort qui a été fait pour nous accompagner dans le processus de renouvellement du parc routier. Cette démarche représente une avancée significative et aura assurément un impact positif pour relancer l’attractivité du corridor Dakar-Bamako », a déclaré Fousseynou Soumano, directeur général des Entrepôts maliens au Sénégal.

Améliorer la qualité des réseaux de transport

Le projet de protocole entre Dakar Terminal et les Entrepôts Maliens du Sénégal s’inscrit dans le cadre de la Politique nationale des transports et infrastructures de transport et du désenclavement (PNTITD). Cette politique vise à étendre, à améliorer la qualité du réseau des transports et à assurer des services de transports modernes et efficaces. De plus, le protocole  participera à l’harmonisation des normes et des procédures en vigueur pour les contrôles de véhicules lourds de transport de marchandises dans les États membres de l’UEMOA, au Ghana et en Guinée.

Accélérer le développement du secteur des transports

Pour Dakar Terminal, ce partenariat marque la volonté de l’entreprise de proposer une solution en ligne avec les objectifs du ministère des Transports et des Infrastructures du Mali afin d’accélérer le développement du secteur et d’accompagner au mieux les acteurs économiques du pays. Il viendra également renforcer la compétitivité du corridor Dakar-Bamako entraînant ainsi une baisse des tarifs de transport et du coût de la vie au profit des populations locales.

Texte issu d’un communiqué de presse de Bolloré