Port de Toulon : le raccordement ferroviaire est opérationnel

Le terminal de Brégaillon, au sein des Ports de la rade de Toulon, est désormais connecté au réseau ferré. Une opération qui ouvre de nouvelles possibilités au port de Toulon.

Il aura fallu attendre 12 ans pour voir le terminal de Brégaillon, terminal fret des Ports de la rade de Toulon, pour être de nouveau connecté au réseau ferroviaire. Après deux ans de travaux, le premier train a effectué les opérations.

Un premier test concluant

Le 23 avril, le premier train a effectué le trajet entre Brégaillon et la gare SNCF de la Seyne sur Mer. L’opération a été conduite avec l’appui de RDT 13, mandataire du groupement RDT 13/SFERIS gestionnaire de l’ITE, et SNCF Réseaux, la manutention de conteneurs ayant été effectuée par la société CGMV manutentionnaire sur le terminal.

3,7 M€ investis

Pour arriver à ce résultat, il a fallu investir 3,7 M€. Une enveloppe destinée à la rénovation des 2000 m de voies ferroviaires, la mise aux normes des passages à niveaux et le remplacement du pont Eiffel de la Seyne sur Mer. Ce dernier a été déclaré inapte à recevoir des trains depuis le passage en force d’un poids lourd en 2011.

Un financement local et national

Le financement de ce raccordement a été financé à hauteur de 20% chacun par la CCI du Var, Toulon Provence Méditerranée, le conseil départemental du Var, le conseil régional Provence Alpes Côtes d’Azur et le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Remettre le port de Toulon dans son hinterland

« Ce raccordement est stratégique pour le Port et son hinterland. La mobilisation politique autour de ce raccordement ferroviaire est un marqueur fort de la reconnaissance des Ports de la Rade de Toulon comme acteur majeur dans le développement économique du territoire, et de la façade maritime méditerranéenne », a indiqué Jacques Bianchi, président de la CCI du Var.

Renforcer la compétitivité du port varois

L’organisme consulaire varois a souhaité depuis longtemps voir le ferroviaire se développer sur le port. Cette opération est avant tout un renforcement de l’accessibilité et de la compétitivité du port varois dans la compétition. En 2020, les Ports de la rade de Toulon ont vu leur trafic se diversifier avec le retour des trafics automobiles et une grande mixité entre vracs et conventionnels.

Opérations pleines cet été

Les premiers tests réalisés, la phase pleinement opérationnelle va démarrer dès cet été. La direction du port prévoit un à deux trains par semaine au départ du Terminal de la Seyne-Brégaillon. Les marchandises et véhicules neufs pourront alors quitter le terminal par la voie ferrée pour gagner les grands centres industriels ou de logistique automobile, en France, en Europe du Nord voire en Grande-Bretagne.

Un programme global de 10M€

Le raccordement ferroviaire du terminal Seyne-Brégaillon s’inscrit dans un programme plus vaste entrepris depuis 2015. Les Ports de la rade de Toulon ont investi 10M€ depuis cette année. Ils ont procédé au réaménagement et à la sécurisation des accès, à la réfection des chaussées lourdes, à l’augmentation de la surface utile et dans de nouveaux bâtiments d’exploitation.