Ports chinois: la croissance a été modérée en 2020

Le trafic conteneurisé des principaux ports chinois a peu évolué en 2020 en raison de la pandémie. Un ralentissement qui a un peu modifié le classement national.

La pandémie de la Covid 19 a d’abord frappé la Chine. Le premier confinement intervenu en 2020 juste après les fêtes du Nouvel An a suspendu l’activité économique. Usines à l’arrêt, salariés bloqués chez eux, toute l’économie chinoise s’est subitement arrêtée. Le premier trimestre a été difficile pour les ports chinois.

Les mois suivants, l’économie est repartie. Même si les chiffres annuels de la croissance économique ne sont pas au niveau espéré par le gouvernement, les exportations ont repris dès la fin du premier semestre. Une reprise économique qui s’est confirmée dans les ports.

La croissance toujours au rendez-vous

Tableau réalisé par Ports et Corridors. Source: Ministère Transports chinois et Dynamar.

En effet, globalement le trafic des principaux ports chinois a enregistré une croissance. Il faut mener une analyse plus en détail pour voir quelques changements intervenir. Le premier port conteneurisé chinois demeure celui de Shanghai avec 43,5 MEVP. Une première place nationale qui le propulse aussi au premier rang mondial. Le port du delta du Yangtsé a réussi, malgré la crise sanitaire et économique, à afficher une hausse de ses trafics. Elle est limitée avec 0,5% mais reste positive.

Ningbo assure son second rôle

La seconde place revient au port de Ningbo avec un trafic de 28,7 MEVP. Le port affiche une hausse de 4,3% en 2020. Il assure une meilleure croissance que son rival Shanghai situé à quelques kilomètres. S’il reste encore loin derrière son concurrent et voisin Shanghai, le port de Ningbo pourrait devenir dans les prochaines années un outsider à prendre en compte. Contrairement à Shanghai, Ningbo dispose de plus d’espaces que celui de Shanghai qui doit prendre sur la mer pour s’étendre.

Changement en fin de tiercé

Dans ce tiercé, la troisième place revient cette année au port de Guangzhou. Le port du sud de la Chine a gagné 23,4% de son trafic conteneurisé en 2020 à 28,1 MEVP. Ce bond en avant le rapproche de la seconde place. Il a ravi cette troisième place au port de Shenzhen qui a vu ses trafics croître de « seulement » 3% à 26,5 MEVP. Le quinté se termine par le port de Qingdao. Il a vu ses trafics augmenter de 4,8% à 22 MEVP.

Dalian: une baisse de 41%

Si la majorité des ports chinois opérant sur le conteneur a affiché des hausses, il n’en demeure pas moins que certains ont souffert de la crise. La principale baisse est à mettre au passif du port de Dalian qui a vu ses trafics se réduire de 41% à 5,1 MEVP. Le port de Zhuhai et de Jinzhou viennent confirmer cette tendance de réduction de trafic.

Une progression sur les trois dernières années

Au global, le trafic conteneurisé des 35 premiers ports chinois affiche toujours une croissance. Elle s’établi à 3,4% pour un total de 233,1 MEVP. Sur les trois dernières années, les ports chinois sont presque tous en progression. Seuls Dalian et Yingkou affichent des trafics en baisse. Cette année 2020 est un palier dans la progression du trafic des ports conteneurisés chinois.