S)One Green  mesure la performance écologique des transports

Lancé en partenariat entre la Soget et TK Blue, S)One Green est devenu opérationnel depuis le début du mois de janvier. Un service qui permet aux entreprises de mesurer la performance environnementale de leur transport. Une plate-forme déjà opérationnelle dans le groupe des Galeries Lafayette.

La Soget a développé S)One depuis plusieurs années. Le PCS (Port Community System) S)ONE est une plateforme collaborative de nouvelle génération qui permet aux acteurs de la chaîne logistique de fluidifier au niveau national l’ensemble des échanges liés au commerce extérieur.

Partenariat avec TK Blue

La société, basée au Havre a co-construit, avec l’agence de notation et de labellisation TK Blue, un nouveau logiciel pour mesurer les émissions de gaz à effet de serre des transports, S)One Green. Le système fonctionne avec les données de S)One. « Depuis 2011, TK Blue mesure la performance environnementale des transports. Nous nous sommes rapprochés de la Soget pour offrir un service customisé aux opérateurs de transport, chargeurs, commissionnaires, logisticiens ou autres qui veulent améliorer leur performance », explique Philippe Mangeard, président de TK Blue.

Traduire les données de S)One en gaz à effet de serre

L’alliance entre les deux sociétés permet une analyse fine des utilisateurs. « Les données sont agrégées dans S)One. Elles sont ensuite traduites en gaz à effet de serre par notre système. Ensuite, nous pouvons fournir au client des indicateurs de performance sur l’empreinte environnementale du transport au travers de S)One Green », souligne Hervé Cornède, président du directoire de la Soget.

TK Blue: une plate-forme ouvert

TK Blue regroupe les transporteurs labellisés. Chaque société peut entrer sur le site de TK Blue et entrer son matériel. En fonction des performances environnementales des données du transporteur, S)One Green sera en mesure de donner les émissions réalisées par un transport.

Des données complètes

Grâce à la plateforme TK’Blue, sont calculées pour chaque expédition : les émissions de Gaz à Effet de Serre et de polluants (CO2, Dioxyde de soufre, particules fines, oxydes d’azote…), ainsi que la performance sociétale en matière d’externalité négative générée (bruit, congestion, accidents, pollution…). Ces calculs se basent sur les données du parcours de bout en bout effectué par la marchandise, et les différents modes de transport -mer, fer, fleuve, route -utilisés pour chaque étape.

2400 t de CO2 émis par an

Ce logiciel a déjà été appliqué au groupe des Galeries Lafayette. « En 2020, indique Mélanie Miet, responsable transport du groupe, nous avons défini notre stratégie carbone avec un objectif de réduction de 30% de nos émissions à l’horizon 2024 ». Le point de départ a été établi en 2019. Le groupe Galeries Lafayette a émis 2400 t de Co2 avec son activité transport en BtoB. Les deux tiers, soit 64%, sont émis par le maritime et le fluvial. Environ 30% par le mode routier et le solde par l’aérien.

Utilisation de camions au BioGNV

Le plan d’action mis en place par le distributeur a  d’abord visé à supprimer le fret avion. Ensuite, il a travaillé avec les compagnies maritimes pour étudier les moyens de réduire ces émissions. Enfin, pour le routier, Galeries Lafayette a optimisé la flotte des véhicules routiers en utilisant des camions fonctionnant au GNV et au BioGNV. « Nous nous dirigeons actuellement vers une utilisation plus soutenue du BioGNV », continue la responsable du groupe.