Stena Bulk: un concept de navire modulaire

Stena Bulk a annoncé développé un navire hybride pour transporter des vracs secs et liquides simultanément. Un article de Gaël Cogné de Mer et Marine.

L’armement suédois Stena Bulk a annoncé lundi qu’il travaillait sur un nouveau type de navire modulaire. Ce concept de bateau hybride baptisé InfinityMAX est présenté comme « un changement de paradigme dans le transport de marchandises ».

Plus flexible, ce nouveau type de navire serait capable de transporter, en même temps, du vrac sec, ainsi que du vrac liquide ou des gaz liquéfiés, en particulier de nouveaux carburants, comme le méthane, l’hydrogène ou l’ammoniac.

Des compartiments autonomes

Stena Bulk table sur une demande croissante pour transporter ces produits entre des zones où les énergies renouvelables sont abondantes et des régions où la demande est forte. Différents compartiments, autonomes énergétiquement, grâce à des éoliennes et panneaux solaires, peuvent être assemblés. Ces unités de fret modulaires standardisées, comparées à l’arrivée des conteneurs, pourront être détachées et déposées hors des ports, pour être récupérées par des remorqueurs en temps voulu, afin d’éviter la congestion des terminaux.

De l’hydrogène comme carburant

Par ailleurs, le navire doit utiliser de l’hydrogène comme carburant et produire de l’énergie. Des voiles pliables et un revêtement « peau de requin » doivent encore améliorer son efficacité. Ce navire serait aussi semi-autonome, Stena Bulk précisant qu’il veut « changer le rôle de l’équipage à bord » avec un « travail moins difficile » et plus orienté sur « la surveillance et l’interaction avec les opérateurs à terre ». La compagnie, qui exploite environ 110 navires dans le monde, estime que si les technologies sont matures, un navire de type InfinityMAX pourrait entrer en service entre 2030 et 2035.