Une alliance pour le développement des carburants alternatifs en vallée de Seine

Le 31 mars 2021, Voies navigables de France, HAROPA, GRTgaz et la Banque des Territoires ont officialisé une convention de partenariat de deux ans pour faire émerger une offre cohérente d’avitaillement de carburants alternatifs en bord de voie d’eau dans la Vallée de Seine.

Pour aller plus loin dans la transition écologique, le transport fluvial innove avec la mise en place de carburants alternatifs. La signature de la convention entre VNF, GRTgaz, Haropa et la Banque des Territoires promeut le projet Avicafe (Avitaillement en carburants à faibles émissions).

Coordonner les expériences

Cette convention doit amener les quatre partenaires à coordonner leurs expériences pour « apporter une vision cohérente du développement des carburants « propres » dans le bassin de la Seine », indique le document. Il vise dans un premier temps à identifier les solutions techniques les plus pertinentes pour les différents usages du fleuve, parmi lesquelles le gaz naturel, l’hydrogène, l’électricité et les carburants de synthèse avancés.

Définir une stratégie de déploiement

Ensuite, en concertation avec les acteurs du secteur énergétique et du fluvial, il s’agira de définir une stratégie de déploiement de l’offre d’avitaillement. Elle s’appuiera sur les démarches déjà engagées par les territoires et sur les synergies possibles d’avitaillement entre les différents modes de transport (fluvial, maritime, ferroviaire, routier).

Favoriser la transition énergétique

Ce partenariat poursuit un double objectif. En premier lieu, il proposera des éléments d’aide à la décision aux collectivités et aux investisseurs qui souhaiteraient déployer des stations multi-carburants accessibles aux différents modes de transport cohabitant à proximité de la voie d’eau (fluvial, maritime, ferroviaire, routier). En second lieu, il favorisera et accélérera la transition énergétique du secteur fluvial en apportant aux transporteurs de la visibilité et de la cohérence sur la fourniture de carburants alternatifs dans la Vallée de la Seine.

Un rapport et un guide

Pour répondre à ces deux objectifs, les partenaires du projet publieront fin 2021 un rapport de diagnostic prospectif. Il établira les conditions du développement de l’offre d’avitaillement en carburants alternatifs en bord de voie d’eau. Par ailleurs, un guide pratique sera édité début 2022 présentant des recommandations techniques en matière d’aménagement et de maillage du réseau d’avitaillement.

VNF favorisera l’adaptation de la flotte

Le projet recevra le soutien de Voies navigables de France, a assuré Thierry Guimbaud, directeur général de VNF. « L’enjeu est celui d’un secteur qui innove pour maintenir son avantage environnemental. Grâce au Plan d’aide à la modernisation et à l’innovation (Pami), VNF et ses partenaires entendent favoriser l’adaptation de la flotte fluviale aux exigences environnementales et logistiques avec des bateaux plus économes en énergie, plus sûrs, plus compétitifs. »

Un partenariat qui s’inscrit dans la stratégie d’Haropa

Pour sa part, le directeur général de Haropa, Stéphane Raison, inscrit ce partenariat dans la stratégie du cluster portuaire de la vallée de Seine en faveur du report modal. « Les actions prévues permettront de concilier développement économique, écologie industrielle et services en offrant de nouvelles solutions aux transporteurs fluviaux et en les mettant sur le devant de la Seine dans les solutions clients et chargeurs pour un monde plus décarboné ! »

GNL: un des carburants de demain

Le développement du GNL comme carburant alternatif semble faire son chemin. Déjà adopté par des armements à l’image du groupe CMA CGM et de Brittany Ferries, le gaz pourrait bien devenir le carburant de demain. Néanmoins, des projets sur l’hydrogène, l’ammoniaque et d’autres sources énergétiques sont encore à l’essai. Le choix fait en vallée de Seine peut apparaître quelque peu prématuré.

L’expertise de GRTgaz

Pour la secrétaire générale de GRTgaz, Catherine Brun, le réseau gazier doit jouer un rôle dans les carburants alternatifs. « Que ce soit pour le GNL, le bioGNV et l’hydrogène, GRTgaz apporte son expertise dans le domaine de la mobilité et des infrastructures au projet AviCAFE