Port de Nouakchott : Meridiam et Arise PCC inaugurent le nouveau terminal à conteneurs

Meridiam et son partenaire Arise PCC (co-entreprise entre Olam et Africa Finance Corporation), ont inauguré, le 15 décembre, le nouveau terminal à conteneurs de Nouakchott, en Mauritanie. La concession attribuée en 2018 pour le développement de cette installation s’étend sur 30 ans.

Parmi les nombreux projets portuaires africains, celui de Nouakchott a été le plus avancé. Après plus de deux ans de travaux, les deux concessionnaires de ce terminal, Meridiam et Arise PCC, ont inauguré le nouveau terminal à conteneurs. Ce projet constitue le premier partenariat public/privé en Mauritanie. La construction de ce terminal aura nécessité un investissement de 278 M€. Cette installation permettra de traiter 250 000 EVP par an dans une première phase.

Un terminal pour des navires de 14,7 m de tirant d’eau

Pour aller de pair avec les ambitions des opérateurs pour cette installation, les deux partenaires ont procédé au dragage du port. La capacité nautique du port permet de recevoir des navires tirant jusqu’à 14,7 m, contre 12 m auparavant. Un approfondissement qui place le port mauritanien dans la course à la réception des porte-conteneurs de plus de 10 000 EVP. Il est équipé des dernières technologies. Grâce à des postes d’amarrage dédiés aux porte-conteneurs, entièrement dynamiques et disponibles par tous les temps, la durée globale des escales sera réduite de 70%.

Un terminal d’import/export pour la Mauritanie et le Mali

La première ambition des opérateurs du terminal sera de contribuer au développement économique de la Mauritanie. Il permettra d’assurer le trafic d’importation de produits agroalimentaires, énergétiques et de construction pour le pays. Il souhaite aussi se positionner comme un port pour l’exportation des produits de la pêche, des trafics de minerais et de cuivre produits par le pays. Enfin, Nouakchott nourrit des ambitions pour devenir un des partenaires majeurs du Mali. Un sujet que le Port autonome de Dakar ne doit pas voir d’un bon œil.

Devenir un hub régional

Cette première phase est le préambule à d’autres travaux. Le projet signé par Meridiam et Arise PCC prévoit d’étendre le terminal pour traiter jusqu’à 600 000 EVP. « Le terminal à conteneurs de Nouakchott vise à créer un hub logistique régional, contribuer aux efforts du gouvernement mauritanien en matière d’amélioration de ses infrastructures essentielles, et soutenir la croissance économique du pays », indique un communiqué de Meridiam.