Bolloré : ouverture d’un port sec en Guinée Conakry

Bolloré Ports a inauguré le 8 juin la mise en service d’un port sec dans la ville de Dubréka, située à une cinquantaine de kilomètres du port de Conakry.

La congestion portuaire dans les terminaux conteneurisés africains est souvent perçue comme un mal chronique. Pour y remédier, les gestionnaires de terminaux créent des ports secs pour désengorger les ports maritimes.

À 50 km de Conakry

En Guinée Conakry, le gestionnaire du terminal à conteneurs, Bolloré Ports, a mis en service le 8 juin, un port sec situé sur la commune de Dubréka. Port sec de Kagbelen est situé à une cinquantaine de kilomètres par la route du Port de Conakry et s’étend sur un espace de 30 hectares.

« Améliorer les performances portuaires »

« La création de ce port sec répond à un double défi. D’une part, il participe à la gestion optimale des espaces de stockage du terminal à conteneurs. D’autre part, il doit permettre la célérité des services de livraison des véhicules. Ce nouveau port sec permettra d’améliorer des performances et la compétitivité du port de Conakry », a souligné Tahirou Traoré Barry, directrice générale de Conakry Terminal, filiale de Bolloré Ports.

Des conteneurs et des véhicules

Outre sa destination pour les conteneurs, ce port sec est aussi destiné à recevoir des véhicules. Il peut recevoir 2000 unités sur une zone de cinq hectares. « Il accueille en priorité les véhicules en transit pour le Mali, ainsi que les véhicules non livrés après 10 jours de stationnement sur le parc du terminal portuaire », indique un texte de Bolloré Ports.

Un investissement de 1,7 M€

La construction du port sec de Kagbelen a nécessité un investissement de 1,7 M€. Ce port sec offre une zone sous-douane connectée au système informatique des Douanes. Doté d’une zone administrative, d’un espace de stockage, d’équipements et des ouvrages dédiés.  Il offre des facilités de livraison identiques à celles du terminal de Conakry. L’aménagement et la mise en service de cette plateforme logistique permettront de décongestionner le Port de Conakry et d’absorber la croissance des volumes de véhicules importés.

S’intègre dans la stratégie du gouvernement

« Le port sec de Kagbelen est une grande avancée dans la stratégie gouvernementale. Elle prévoit la déconcentration des formalités administratives et douanières de sortie des marchandises importées. Il va permettre une meilleure fluidité des marchandises en vue d’une amélioration de la compétitivité », a indiqué Aboubacar Sylla, ministre des Transports de la Guinée.

libero elit. vel, et, facilisis eleifend id, consequat. ut venenatis Aliquam efficitur.