Le portuaire en Afrique de l’ouest : un marché en pleine croissance

Dynamar a publié au cours de l’été deux ouvrages majeurs de ses collections. Le premier vise le marché ouest africain et ses récents développements. Le second ouvrage passe en revue les principales évolutions du marché mondial de la conteneurisation et du conventionnel.

« L’Afrique de l’ouest continue d’être une région avec un développement rapide, parfois incertain et volatile pour le commerce international. Cependant, nul ne peut nier sa position centrale pour le développement futur de l’Afrique comme génératrice d’industries et de commerce », indique Dynamar dans sa présentation de son rapport sur l’Afrique de l’ouest publié en août.

Sept opérateurs portuaires

Intitulé « Afrique de l’ouest : un marché vibrant et troublé », ce rapport détaille les opérations dans les 25 pays qui constituent la région ouest africaine depuis la Mauritanie jusqu’à l’Angola en passant par les pays enclavés de la région. Dans son analyse du marché, Dynamar a relevé sept opérateurs portuaires dans cette région. Ainsi se côtoient APM Terminals, Bolloré, DP World, Terminal Investment Limited, China Merchants, Ictsi et CMA CGM.

APM Terminals en pole position

Dans cette bataille sur la part du lion, APM Terminals se place en première position des opérateurs de terminaux à conteneurs en prenant en compte les capacités et le trafic qu’il réalise soit comme partenaire soit comme gestionnaire du terminal. APM Terminals serait présent dans une dizaine de terminaux. Le groupe Bolloré disposerait de 14 sites. Les autres opérateurs disposent d’un ou deux terminaux dans la région.

Premier port africain à la 107è place

Si Dynamar assure du potentiel de la région, aucun des ports conteneurisés n’apparaît dans les 100 premiers du monde. En effet, le consultant néerlandais a publié cet été son rapport annuel sur l’année 2019. Un document essentiel pour bien comprendre l’évolution du marché de la conteneurisation. Il donne un aperçu des principaux ports conteneurisés dans le monde. Il faut descendre à la 107è place pour trouver le premier port ouest africain, celui de Lomé. Le port togolais a pris la première place devant Lagos en 2018 et s’inscrit désormais dans le club des millionnaires en nombre d’EVP.

Un volume de 1,46 MEVP entre l’Europe et l’Afrique de l’ouest

Des volumes traités qui reflètent la situation portuaire en Afrique de l’ouest. Selon le rapport annuel de Dynamar, ce sont 1,46 MEVP qui transitent entre l’Europe et l’Afrique. Un trafic en baisse de 1% en 2019. La majorité des flux se font en sortie d’Europe. Ils atteignent 1,07 MEVP en 2019, en baisse de 1%. Dans le même temps, les exportations africaines vers l’Europe ont progressé de 2% pour atteindre 382 600 EVP. Cette tendance permet de réduire le déséquilibre de trafic de 4% à 692 300 EVP.

Conteneurs et conventionnel

Le rapport annuel de Dynamar détaille en profondeur l’état du monde de la conteneurisation, depuis les armements jusqu’aux ports en passant par l’analyse des principales routes maritimes. Il ajoute aussi une partie sur les flux non conteneurisés. Une partie qui se consacre à l’étude des trafics de conventionnels, du colis lourd, du roulier et du reefer.

Pour commander le rapport annuel de Dynamar, cliquez ici.

id et, ut mattis quis, consectetur leo.