Marseille-Fos s’adapte pour atténuer la crise sanitaire  

Dans cette période de confinement chaque port met en place des mesures pour assurer la continuité des opérations tout en évitant au mieux les risques sanitaires.

Le ralentissement économique est désormais net ainsi que ses répercussions sur le niveau d’activité de la place portuaire, cette dernière étant un baromètre fidèle de l’économie mondiale.  Le Grand port maritime de Marseille-Fos fait preuve de souplesse et d’agilité pour offrir réactivité et disponibilité face à la demande et assurer la continuité indispensable des activités du Port, témoignant ainsi de sa fiabilité. L’autorité portuaire a mis en place des adaptations nécessaires pour prendre en compte les effets induits de la crise sanitaire. Les acteurs portuaires jouent également leur rôle dans le soutien à l’économie en amortissant vis-à-vis de leurs clients et partenaires, les effets de la crise sanitaire. Ainsi chaque entreprise et service de la place portuaire met en place des mesures pour atténuer l’impact de la crise sanitaire et ses coûts induits.

Limiter les frais de stationnement longue durée

Les entreprises de manutention proposent des accompagnements spécifiques et adaptés aux besoins de leurs clients compte tenu des situations particulières générées par la crise sanitaire. Ces mesures, décidées par chaque entreprise, permettent par exemple de limiter les coûts liés à des frais de stationnement longue durée pour des marchandises bloquées sur le port.
Le GPM de Marseille-Fos a choisi de maintenir ses chantiers et ses projets autant que possible afin de soutenir l’activité du secteur du BTP. De plus, le port peut consentir des reports de paiements de créances aux entreprises les plus en difficulté. La communauté portuaire se félicite également du soutien apporté par la DGDDI (Direction générale des douanes et droits indirects) aux opérateurs, en assouplissant les procédures de stockage temporaire des marchandises. Pour faciliter le séjour des conteneurs sur les terminaux, des suspensions de droits, taxes et mesures de politiques commerciales sont ainsi appliquées.

Un port opérationnel tous azimuts

À date du 27 avril, le port de Marseille Fos reste ouvert à tous les navires de marchandises. Toutes les équipes s’investissent quotidiennement pour servir clients et partenaires et maintenir l’activité essentielle du port de Marseille Fos, répondant ainsi aux besoins européens et méditerranéens en matière d’approvisionnement.
L’étroite collaboration entre les services aux navires et la capitainerie permet d’assurer des services renforcés et de répondre à l’ensemble des demandes des clients. L’organisation des équipes est réalisée en cohérence avec les directives gouvernementales.
Tous les terminaux de traitement de marchandises (conteneurs, roulier, car carriers, vracs solides, conventionnel, vracs liquides) sont ouverts. Chaque terminal a mis en place une organisation optimisée, adaptée aux attentes des clients et aux consignes sanitaires.
Le port est en capacité de traiter en continu les demandes de ses clients en s’adaptant à l’évolution des besoins des entreprises dont certaines ont procédé à la réouverture de leurs sites industriels.
La chaîne logistique fonctionne normalement avec un maintien du trafic de fret ferroviaire, de l’activité fluviale et du transport routier. La reprise dynamique de l’activité des vracs solides se poursuit, notamment pour les céréales, secteur clé de l’industrie agroalimentaire.
Les services de contrôle de l’État sur la marchandise et les navires, à savoir la douane, les services sanitaires, et la PAF restent opérationnels en ayant adapté leur organisation aux consignes réglementaires

felis commodo sed odio at in