Bolloré Ports choisit ZPMC pour le port de Tibar Bay

Depuis l’obtention de la concession en juin 2016, Bolloré Ports avance sur la construction du futur terminal de la capitale du Timor oriental (Timor Leste). En décembre, le groupe français a commandé six portiques au groupe chinois ZPMC.

Bolloré Ports est davantage connu pour ses activités en Afrique. Le groupe mène depuis quelques années une diversification de ses activités sur d’autres continents. Après l’Amérique avec le terminal de Port au Prince, l’Inde avec Tuticorin, le groupe a posé un premier pied en Asie en prenant la concession de Tibar Bay, situé à proximité de la capitale de Dili, au Timor oriental.

Quatre portiques de ZPMC

Le 17 décembre, le groupe français Bolloré Ports a commandé auprès du constructeur chinois ZPMC quatre portiques de quai. Les nouvelles grues fournies par ZPMC seront dotées des dernières technologies. Elles intégreront un système de contrôle de pointe et un système d’alimentation électrique de nouvelle génération permettant de réduire considérablement les émissions de CO2 et la consommation d’énergie. « Cette commande de portiques constitue un jalon majeur dans le cadre de ce projet qui bénéficie du soutien des autorités du Timor-Leste. Grâce à ces équipements, nous allons pouvoir entrer dans la phase opérationnelle. Ce port permettra au projet de participer au développement socio-économique du Timor-Leste. » a déclaré Olivier De Noray, directeur général des concessions portuaires Bolloré Ports.

Mise en service en 2022

Le nouveau port de Tibar-Bay dont les infrastructures seront mises en service en 2022, a vocation à être la plateforme portuaire de référence de la sous-région. Bolloré Ports prévoit un investissement de 490 M$ sur 30 ans. La première phase de construction du port prévoit d’investir 130 M$, compris dans l’enveloppe globale de 490 M$. Les travaux comprennent la réalisation d’un quai de 630 mètres avec un tirant d’eau de 16 mètres. Ils comprennent 27 hectares d’installations terrestres avec des bureaux pour Timor Port S.A et les autorités du Timor-Leste.  des zones d’inspection, des entrepôts, des ateliers, ainsi que des aires de stationnement pour camions et conteneurs.