Grand port maritime de Bordeaux : livraison d’une grue pour le terminal de Bassens

Le 19 mai, le Grand port maritime de Bordeaux a réceptionné une nouvelle grue Gottwald. Elle viendra compléter l’équipement du terminal de Bassens.

C’est un colis très attendu que le navire Sandettie décharge ce jour sur le terminal portuaire de Bassens : une nouvelle grue de marque Gottwald. Produite en Allemagne et acheminée par la mer, elle vient renforcer l’outillage de la partie aval de la zone portuaire, en particulier pour les conteneurs.

Une grue d’une capacité de 100t

Gottwald conteneurs GPM Bordeaux
Le déchargement des éléments de la grue Gottwald pour le terminal conteneurs de Bassens. ©GPMB

Le déchargement particulièrement impressionnant se fait avec une grue, et pour l’assemblage, deux grues seront nécessaires pour assurer la verticalité des pièces les plus lourdes. Les moyens mis en œuvre pour cette opération exceptionnelle sont considérables et à l’échelle des dimensions de ce type de matériel : une fois assemblée, la grue aura une portée maximum de 51 m, pour une capacité de levage de 100 t et un poids total de 445 t.

Cinq semaines pour le montage

Une fois le déchargement achevé, cinq à six semaines seront ensuite nécessaires pour le montage et la mise en service de cette nouvelle grue. Il s’agit de la plus grosse grue jamais acquise par le Grand Port Maritime de Bordeaux.

Un équipement pour la modernisation du terminal

L’arrivée de ce nouvel outillage s’inscrit dans le contexte de la modernisation et de l’extension du terminal conteneurs de Bassens dont les travaux, d’un montant total de près de 13 M€, se poursuivent à un rythme soutenu depuis fin 2020. La surface de terre-plein disponible passera de 66 000 m² à 86 000 m², avec deux postes à quai disponibles, un tirant d’eau de 10,50 m, et une capacité de traitement de 80 000 conteneurs par an.

Offrir un meilleur service portuaire

L’objectif est clair : offrir un meilleur service portuaire aux clients et chargeurs du grand Sud-Ouest. Le nouveau terminal, qui sera très prochainement opérationnel, permettra ainsi un report modal efficace et fluide, avec des cadences améliorées, et constituera une réelle alternative à la route, à la fois économique et écologique, pour les flux import et export régionaux.

(Communiqué de presse)