Grindrod et Mærsk s’associent pour les terminaux intérieurs

Le 15 novembre, le groupe sud africain Grindrod et l’armement danois Mærsk ont annoncé leur fusion pour l’exploitation de terminaux intérieurs dans le pays.

Les premiers pas vers une ouverture du système logistique en Afrique du Sud. Alors que le pays a toujours veillé à conserver la gestion de ses infrastructures de transport, notamment dans le portuaire, Grindrod, société de droit sud-africain, a annoncé l’ouverture de négociations avec Mærsk pour la gestion des terminaux à conteneurs intérieurs.

Mærsk continue d’étendre son réseau en Afrique du Sud

Après avoir repris les activités de Safmarine, Mærsk continue d’asseoir son réseau dans le sud de l’Afrique. Les négociations sont ouvertes entre Mærsk et Grindrod pour fusionner l’activité intermodale de Grindrod, ses activités maritimes, réalisées au travers de Ocean Africa Container Lines, avec Mærsk.

Grindrod avec 49%

L’armement danois annonce qu’il détiendra 51% de cette co-entreprise, grindrod aura 49%. Pour l’armement danois, ce rapprochement devrait permettre au groupe d’étendre son réseau pour offrir des solutions logistiques complètes. Pour Mærsk la marche vers le statut d’intégrateur se confirme. Cette co-entreprise lui ouvre en partie les portes du marché sud-africain en s’appuyant sur le réseau de Grindrod.

Retour de OACL dans le giron de Mærsk

Pour sa part, en s’alliant avec Mærsk, un de ses clients, Grindrod se donne les moyens d’une nouvelle ambition. Il s’imagine déjà comme un nouvel intégrateur pour le marché local. Le groupe sud-africain annonce déjà de futurs investissements pour développer les activités. Pour l’armement danois, il s’agit comme d’un retour en arrière. En 2012, lors de la reprise de l’activité de Safmarine par Mærsk, l’armement danois a vendu à Grindrod Ocean Africa Container Lines. Le montant de la transaction n’a pas été indiqué à l’époque.