Vicat procède au baptême du Capo Cinto

Le 11 décembre, le président-directeur général du groupe cimentier Vicat, Guy Sidos, a procédé au baptême du Capo-Cinto, le premier navire cimentier du groupe.

Le Capo-Cinto est le premier navire du groupe cimentier Vicat. Il est inscrit sous registre français. Il a été acquis en partenariat avec la société ABCRM. Les deux sociétés ont formé, pour l’occasion, une joint-venture. ABCRM est spécialisée dans les services maritimes. Elle dispose d’une flotte de quatre navires dont un vraquier de 4600 t et trois navires de type fluvio-maritime de 1 600 t de capacité.

L’acquisition de ce navire permet au groupe cimentier de confirmer son ancrage local dans le sud est de la France.
Le navire aura pour mission d’approvisionner en ciment les ports de Corse de Bastia, Porto-Vecchio, Ajaccio et Propriano. Le ciment est fabriqué dans la cimenterie du groupe située à la Grave de Peille, dans les Alpes-Maritimes, dans l’arrière-pays niçois. Installée depuis 1923 dans la commune de Grave de Peille, la cimenterie est devenue un pilier dans l’approvisionnement corse du ciment. « La Corse est un marché historique et stratégique pour le groupe Vicat. Grâce au Capo Cinto, nous sommes fiers de pouvoir renforcer durablement notre activité sur l’île de Beauté ainsi que la qualité de service offerte à nos clients locaux, dans le respect de l’environnement », souligne Guy Sidos.

La cimenterie est située à 20 km du port de Nice, lieu d’embarquement des marchandises. « La proximité de la cimenterie avec Méditerranée représente un atout pour les exportations sur ce bassin », indique un texte de la société cimentière. Sa situation au cœur des territoires la positionne également comme une opportunité pour valoriser les déchets locaux en combustibles de substitution et s’inscrit ainsi dans la démarche d’économie circulaire du groupe Vicat.

Le Capo-Cinto dispose de 14 cuves et permet de décharger de façon autonome le ciment en vrac par un système pneumatique. © Studio Loic Bisoli

Le Capo-Cinto est un navire cimentier construit en 1997 sous le nom de Kurske. Il a été réhabilité en 2019 pour devenir un cimentier. Son nom est une référence au Monte Cinto, point culminant de la Corse. Le réaménagement de ce navire permet un déchargement autonome du ciment par un système pneumatique. Il dispose d’une longueur de 90,7 m avec une capacité de 2 000 t dans 14 cuves. Il est destiné à transporter les marchandises vers les ports corses mais aussi l’Italie et d’autres destinations en Méditerranée selon les marchés du groupe Vicat. Le navire est équipé d’une motorisation qui lui permet d’être alimenté par du diesel soufré à 0,1% et dispose d’installations de récupération des eaux usées et de tri sélectif à bord.

luctus amet, quis libero venenatis porta.