Informatique portuaire : Soget finalise une partie de son déploiement

L’implantation en Jamaïque de la plate-forme S)One de la Soget a franchi une étape importante. Elle est devenue opérationnelle à 100% pour les flux maritimes.

Le développement de la plate-forme S)One de Soget en Jamaïque a franchi en cette fin de mois d’avril une étape importante. L’ensemble des flux maritimes sont désormais opérationnels pour les opérateurs et le système des douanes jamaïcaines, Sydonia.
Pour la société normande, il s’agit d’un cap majeur dans cette implantation. « Nous avons développé et implanté cette solution sur l’île des Caraïbes par étapes », nous a confié un responsable de la société. En premier lieu, les flux imports ont été mis en place. Il a fallu ensuite développer une solution pour les trafics maritimes export. Enfin, l’entrée dans S)One des flux en transbordement a représenté aussi un travail important. Enfin, les liens avec les opérateurs locaux ont dû être intégrés pour permettre à chaque agent ou société d’import et export de pouvoir entrer ses données dans le logiciel.

La formation des acteurs locaux

Au-delà de ces implantations, Soget est intervenue avec sa filiale locale pour la formation des opérateurs locaux. Une formation qui s’est étendue sur les responsables dans chaque entreprise et l’ensemble des opérateurs qui travaillent sur ce logiciel dans chaque entreprise. « S)One en Jamaïque gérera au final l’ensemble des flux maritimes et aériens du pays. Cette étape nous permet d’achever 85% du projet final. Il nous reste à implanter dans notre logiciel les flux aéroportuaires, les rendez-vous pour les transporteurs et les modules de e-learning ».
Les deux ports jamaïcains de Montego Bay et Kingston traitent environ 30 Mt et 1,8 MEVP par an. Cette implantation de S)One sur l’île antillaise représente le premier Port Community System qui intègre 100% du Cloud de Microsoft Azure à s’implanter.

© Un article de la rédaction de Ports et Corridors. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.